En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

publicain

PUBLICAIN

nom masculin
xiie siècle. Emprunté du latin publicanus, « fermier de l’État, collecteur d’un impôt public », lui-même dérivé de publicus, « qui concerne le peuple ; qui appartient à l’État ».
Antiquité romaine. Celui auquel la cité concédait, par un contrat, la gestion de certains intérêts publics, en particulier la collecte de taxes ou d’impôts. En Palestine, les publicains étaient considérés par la population juive comme des traîtres à la solde des Romains. Dans la parabole du pharisien et du publicain, le publicain s’élève par l’humilité qu’il manifeste devant Dieu. L’évangéliste saint Matthieu était à l’origine un publicain.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.