En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

publicité

PUBLICITÉ

nom féminin
xviie siècle. Dérivé de public I.
1.  Action de rendre une chose publique, de la porter à la connaissance de tous ; résultat de cette action. Il a donné publicité à ses réclamations. La publicité foncière est destinée à faire connaître aux intéressés la situation juridique des immeubles. Le « Journal officiel » assure la publicité des lois.
▪  Par extension. Caractère de ce qui est accessible à tous, de ce qui a lieu en public. Publicité d’une audience. La publicité des examens et des concours. La publicité des débats judiciaires en matière criminelle est consacrée par la loi.
2.  Forme de communication, écrite, orale ou prenant l’image pour support, qui promeut la fourniture, le commerce de biens et de services (tend à remplacer le terme plus ancien de Réclame). Lancer une marque par une campagne de publicité. Un créneau horaire réservé à la publicité sur une chaîne de télévision. Un encart de publicité. Publicité mensongère. Agence, budget de publicité. Chef de publicité.
▪  Par métonymie. Une publicité télévisée, radiophonique. Les publicités lumineuses de Time Square. Se laisser appâter par des publicités outrancières.
▪  Loc. fig. Faire de la publicité à quelque chose, à quelqu’un, contribuer à sa renommée. Ce film a fait de la publicité à notre région. C’est pour lui une fâcheuse publicité.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.