En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

publier

PUBLIER

conjugaison verbe transitif (se conjugue comme Crier).
xiie siècle. Emprunté du latin publicare, « adjuger à l’État ; rendre public, publier », lui-même dérivé de publicus, « qui concerne le peuple ; qui appartient à l’État ».
1.  Rendre public et notoire (vieilli). L’Évangile a été publié par toute la terre. Publier un secret. Publier les mérites d’un homme, les célébrer. Expr. Publier une chose sur les toits, la divulguer avec éclat, en tous lieux (on dit plutôt aujourd’hui Crier une chose sur les toits).
▪  En particulier. Annoncer, faire connaître officiellement. Publier un édit, une loi. Publier un communiqué, des délibérations. Publier des enchères, les résultats d’un examen.
2.  Faire paraître une œuvre imprimée, un périodique, etc. Cette maison d’édition a publié les actes du colloque, un inédit, un premier roman. Il a publié ses sonates pour violon. L’« Histoire naturelle » de Buffon a été publiée entre 1749 et 1788. Publier des poèmes à compte d’auteur. Absolument. Georges Simenon publiait plusieurs fois par an.
▪  Par métonymie. Cet auteur est publié par la même maison depuis ses débuts.
▪  Par analogie. Publier une annonce sur un site de l’internet. Une revue publiée en ligne.
Voir aussi
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.