En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

nouveau

NOUVEAU

(ou

NOUVEL,

devant les mots commençant par une voyelle ou un h muet),

NOUVELLE

adjectif
xiie siècle, novel. Issu du latin ‑novellus, « jeune, nouveau, récent », lui-même dérivé de novus, « neuf ».
I.
I. Qui commence d’être ou de paraître.
1.  Qui n’existe ou qui n’est connu que depuis peu de temps. Un mot nouveau. C’est nouveau pour moi, c’est une chose que je découvre. Qu’y a-t-il de nouveau ? Subst. Y a-t-il du nouveau ? Le nouveau est aisément à la mode.
▪  En parlant de personnes. La nouvelle génération, celle des jeunes. Il est nouveau dans l’établissement, dans la classe. Subst. Un nouveau, une nouvelle. Expr. Un homme nouveau, se dit d’un homme qui a pris récemment de l’importance ou d’un homme sans naissance que son mérite ou les circonstances ont poussé aux premiers rangs.
▪  Par métonymie. Un nouveau visage, une personne que l’on n’avait pas encore vue, rencontrée.
▪  En parlant des produits de la terre qui proviennent de la première récolte de l’année. Des pommes de terre nouvelles. Du vin nouveau, de la dernière vendange. Du beaujolais nouveau.
▪  droit. Fait nouveau, fait qui n’a pas été invoqué dans une instance précédente ; circonstance survenue postérieurement à une décision de justice, et qui peut justifier une procédure de révision. – beaux-arts. Art nouveau, voir Modern style.
▪  Prov. Tout nouveau, tout beau, la nouveauté est appréciée, puis vite délaissée.
  Titre célèbre : À l’Ouest rien de nouveau, d’Erich Maria Remarque (1929).
2.  Devant un participe passé pris substantivement, dans le sens de Récemment, depuis peu. Bien qu’employé avec une valeur adverbiale, Nouveau s’accorde en genre et en nombre avec le participe passé. Un nouveau venu, de nouvelles venues. Un nouvel élu. Les nouveaux convertis. Par analogie, devant un adjectif substantivé. Les nouveaux riches, les nouveaux pauvres.
3.  Qui, dans un domaine, est novice, inexpérimenté. Cet homme est bien nouveau dans son métier, dans son emploi, est tout nouveau dans les affaires.
4.  Loc. adv. À nouveau, pour la seconde fois et de façon complètement différente. Ce travail est manqué, il faut le faire à nouveau. comptabilité. Créditer, débiter, porter à nouveau, sur la suite d’un compte ou sur un autre compte.
▪  De nouveau, derechef. Il a été accusé de nouveau. On l’a emprisonné de nouveau.
II.
II. Qui succède à un être, à une chose de même ordre, ou qui vient continuer une série.
Le plus souvent, dans ce sens, Nouveau se place avant le nom. On distingue ainsi Un nouveau livre, un autre livre, un livre différent de celui qu’on lisait, qu’on écrivait auparavant, et Un livre nouveau, un livre qui vient de paraître. Les voyageurs visiteront chaque jour une nouvelle ville. Les pouvoirs publics ont décidé la création d’une ville nouvelle.
1.  Qui s’ajoute à un ou plusieurs êtres, à une ou plusieurs choses du même ordre. Engager un nouveau collaborateur. Accomplir de nouveaux exploits. Les nouveaux romantiques.
▪  Spécialement. Dans des noms géographiques, pour opposer ce qui est récent ou ce qu’on vient de découvrir à ce qui est ancien ou déjà connu. La Nouvelle-Orléans. Le Nouveau-Mexique. La Nouvelle-Calédonie. La Nouvelle-Zélande. Le Nouveau Monde, la partie du monde qui a été découverte à la fin du xve siècle, l’Amérique.
  Titres célèbres : Nouvelles Histoires extraordinaires (publiées à la suite des Histoires extraordinaires), d’Edgar Poe (1845) ; Nouveaux Lundis (publiés à la suite des Causeries du lundi), de Sainte-Beuve (1863-1870) ; Nouveaux Contes cruels (publiés à la suite des Contes cruels), de Villiers de L’Isle-Adam (1888) ; La Symphonie du Nouveau Monde, d’Anton Dvorak (1893).
2.  Qui remplace un être, une chose de même ordre. Le nouveau maire. Notre nouvel appartement. Chercher un nouvel emploi. Commencer une nouvelle vie. Voici ma nouvelle adresse. Il a puisé dans cette circonstance une énergie nouvelle.
▪  Spécialement. La nouvelle histoire, école historique marquée par la fondation de la revue des Annales, en 1929, par Lucien Febvre et Marc Bloch, et qui a l’ambition de substituer à l’histoire évènementielle une histoire faisant appel à l’ensemble des sciences humaines. Le nouveau roman, nom sous lequel on désigna un mouvement littéraire apparu en France dans les années 1950 et regroupant des auteurs qui se définissaient par le rejet des conventions, des procédés narratifs propres au roman traditionnel. La nouvelle vague, mouvement de jeunes cinéastes qui, à la fin des années 1950, entendaient rompre avec la tradition et créer un cinéma d’auteur. La nouvelle cuisine, courant gastronomique né à la fin des années 1960, privilégiant une cuisine plus légère que la cuisine française traditionnelle.
▪  Expr. L’an nouveau, le nouvel an, le commencement de l’année. La saison nouvelle, le printemps. La nouvelle lune, la phase durant laquelle la lune est entièrement obscurcie, avant le premier croissant.
  Titre célèbre : Le Nouvel Esprit scientifique, de Gaston Bachelard (1934).
3.  Qui évoque une figure, un phénomène, un évènement déjà connus. C’est un nouveau César, un nouvel Alexandre. La Terre semblait menacée d’un nouveau Déluge.
  Titre célèbre : Julie ou la Nouvelle Héloïse, de Jean-Jacques Rousseau (1761).
4.  religion. Le Nouveau Testament, ensemble constitué des Évangiles, des Actes des Apôtres, des Épîtres et de l’Apocalypse (par opposition à l’Ancien Testament, composé des livres qui ont précédé l’ère chrétienne). Le nouvel homme, l’homme nouveau (par opposition au vieil homme), le chrétien régénéré par la grâce.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.