En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

nouvel, nouvelle

6e édition

NOUVEAU

ou

NOUVEL, NOUVELLE.

adj.
■  Qui commence d’être ou de paraître, qui n’existe ou qui n’est connu que depuis peu de temps. Nouveau se met devant un nom masculin qui commence par une consonne ou une h aspirée, et Nouvel devant un nom masculin qui commence par une voyelle ou une h muette. Un nouveau livre. Un nouvel ouvrage. Un ouvrage nouveau. Vin, blé, fruit nouveau. Un nouveau harnais. De nouveaux hasards. Nouvel instrument. Nouveau dessein. Nouvel armement. Nouvel accident. Nouvel hommage. Nouvelle invention. Nouvelle relation. Mode, pièce nouvelle. Nouvelle manière. Nouvelle édition. Nouvelle découverte. Les auteurs anciens et les nouveaux. Nouvelle religion. Nouvelle doctrine. Nouveau culte. Opinion nouvelle. Un objet nouveau. N’avez-vous rien, ne savez-vous rien, ne nous direz-vous rien de nouveau ? Qu’y a-t-il de nouveau ? Quoi de nouveau ? Il s’est ouvert une nouvelle carrière. Il a formé de nouveaux nœuds. La chose a pris une face nouvelle. Mener une nouvelle vie. Recommencer sur nouveaux frais. Cela est nouveau pour moi. Cela m’est nouveau. C’est pour moi une chose nouvelle. Sa franchise parut à la cour une vertu nouvelle, toute nouvelle. Il a trouvé de nouveaux défenseurs. Prov., Tout ce qui est nouveau paraît beau.
Mots nouveaux, Mots qui commencent à se répandre, mais que l’usage n’a pas encore autorisés.
Un habit nouveau, Un habit d’une nouvelle mode. Un nouvel habit, Un habit différent de celui qu’on avait auparavant. L’habit que vous avez est nouveau. Il met tous les jours un nouvel habit.
Le nouvel an, et L’an nouveau, Le commencement de l’année. La saison nouvelle, Le printemps. La nouvelle lune, La lune qui commence. Le nouveau monde, Cette partie du monde qui a été découverte à la fin du quinzième siècle, et à laquelle on a donné le nom d’Amérique. Le nouveau style, La manière de compter dans le calendrier, depuis qu’il a été réformé par Grégoire XIII.
Nouveau Testament, Le livre des Évangiles, avec les Actes des apôtres, les Épîtres de saint Paul, les autres Épîtres canoniques, et l’Apocalypse ; par opposition à l’Ancien Testament, Les livres saints qui ont précédé la naissance de Jésus-Christ.
En termes de Pratique, Passer titre nouvel. Nouvel ne s’emploie après le substantif que dans ce seul exemple. On dit aussi, dans le même style, Articuler faits nouveaux.
Prov. et fig., C’est du fruit nouveau que de le voir, se dit À l’arrivée d’un homme qu’on n’a pas vu depuis longtemps.
Nouveau, en parlant Des personnes, signifie, Novice, inexpérimenté. Cet homme est bien nouveau dans son métier, dans son emploi. Cet homme est bien nouveau dans le monde, est bien nouveau, est tout nouveau dans les affaires.
Un homme nouveau, Celui qui a fait fortune, qui n’a pas de naissance ; le premier de sa race qui se fasse remarquer. Cicéron était un homme nouveau.
Nouvel homme, et Homme nouveau, Le chrétien régénéré par la grâce.
Un nouveau visage, Une personne qu’on n’a pas encore vue. Je change de domestiques le moins que je peux, je n’aime pas les nouveaux visages. Il ne se plaît pas dans cette société, parce qu’on y voit toujours de nouveaux visages.
Nouveau, se dit quelquefois D’une personne ou d’une chose qui a de la ressemblance, de la conformité avec une autre personne ou avec une autre chose. C’est un nouveau César, un nouvel Alexandre, un nouvel Attila. La terre semblait être menacée d’un nouveau déluge.
Nouveau, s’emploie aussi substantivement. Voici du nouveau. Vous aimez le nouveau. Il me faut du nouveau. Souvent on préfère le nouveau à l’excellent.
Il s’emploie quelquefois adverbialement, et signifie, Nouvellement. Du beurre nouveau battu. Du vin tout nouveau percé. On ne l’emploie pas en ce sens avec un substantif féminin, excepté dans la locution Une fille nouveau-née : voyez le participe de Naître.
Il s’emploie encore, dans le sens de Nouvellement, avec quelques autres participes qui deviennent des substantifs ; et alors il est adjectif variable. Un nouveau marié. De nouveaux mariés. Une nouvelle mariée. Les nouveaux convertis. Les nouvelles converties. Les nouveaux venus. Il faut fêter la nouvelle venue.
De nouveau. loc. adv. Derechef, encore une fois. Il a été accusé de nouveau. On l’a emprisonné tout de nouveau.
À nouveau. loc. adv. à l’usage de la Banque, du Commerce. Sur un nouveau compte. Créditer, débiter, porter à nouveau.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.