conserver

CONSERVER

conjugaison verbe transitif
Étymologie : ixe siècle, au sens d’« observer, tenir un serment ». Emprunté du latin conservare, « observer fidèlement, conserver ».

I.

I. Préserver, protéger.
1. Ne pas laisser disparaître. Ce traitement permettra de conserver la dent. Lors du percement de la rue, seule une partie de l’édifice a pu être conservée. Cet usage s’est conservé pendant des siècles. Il a su conserver son capital. Fig. L’Histoire conserve la mémoire des grandes actions, les sauve de l’oubli.
2. Préserver de l’altération par des soins appropriés. Conserver des cerises dans l’eau-de-vie, des cornichons dans du vinaigre. La saumure conserve les olives. Ce vin se conserve très mal. Par extension. Conserver sa santé. Porter des lunettes pour conserver sa vue. Cet homme a soin de se conserver, il sait ménager sa santé.
3. Maintenir dans un certain état. Il a su conserver intact son patrimoine. Une tapisserie conservée dans sa fraîcheur première. Un tableau, un monument bien conservé, que le temps n’a pas abîmé. Cette reliure est mal conservée. Par analogie. Un homme bien conservé, qui n’accuse pas son âge.
4. Préserver, maintenir quelque chose au profit de quelqu’un. Il faut lui conserver des moyens d’existence. Fig. Je vous conserve toute ma confiance. Conservez-moi votre amitié.

II.

II. Détenir.
1. Garder dans un endroit déterminé ; garder avec soi, sur soi. Je conserve toujours du vin dans ma cave. Conserver des bijoux dans un coffre, de l’argent à la banque. Conserver précieusement des lettres, des photographies. Conservez votre billet ; il sera contrôlé en cours de route. Par analogie. Cette église conserve de précieuses reliques.
▪ Spécialement. Conserver ses lunettes sur le nez, son chapeau sur la tête, ne pas les ôter.
2. Garder quelque chose en sa possession, ne pas s’en défaire, ne pas y renoncer, ne pas s’en laisser déposséder. Il n’a conservé qu’une faible partie de ses biens. Conserver des documents pour la postérité. Fig. Conserver son emploi, son rang, ses privilèges. Conserver des attaches dans son pays natal. Il a su conserver ses amis de jeunesse. Il conserve de l’avance sur ses concurrents.
3.  Fig. Ne pas perdre ; ne pas se départir de. Il conserve encore des chances de gagner, toutes ses chances. Je conserve encore un peu d’espoir. Conserver son sang-froid, toute sa présence d’esprit. Je vous prie de conserver votre calme. Conserver son innocence, sa réputation. Conserver un souvenir impérissable, un vif souvenir. Je conserverai toujours la mémoire de ce bienfait. Par analogie. Le paysage conserve des traces de la bataille. Cette ville conserve quelques restes de son antique splendeur.
▪ Expr. Conserver sa tête, toute sa tête, garder sa raison, sa lucidité en dépit de l’âge ; rester maître de soi, spécialement dans des circonstances critiques.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.