considération

CONSIDÉRATION

nom féminin
Étymologie : xiie siècle. Emprunté du latin consideratio, « examen attentif par les yeux et l’esprit », puis « égard, estime ».
Action de considérer ; résultat de cette action.
1. Le fait de considérer avec une attention particulière. Une nouvelle digne de considération. Cela mérite considération, demande une longue considération, beaucoup de considération. Cette affaire ne mérite que peu de considération. Cette circonstance doit être de peu de considération pour vous, n’est guère à considérer. Mettre, faire entrer, prendre quelque chose en considération, en tenir compte pour une décision. On prendra vos services en considération. Sans faire entrer en considération d’autres motifs.
▪ Loc. prép. En considération de, compte tenu de, en raison de. On lui accorde cette place en considération de ses états de service.
▪ Class. Souci de bien examiner avant d’agir, circonspection dans la conduite. Il agit sans considération. Une décision prise sans considération.
2. Raison, motif, réflexion qui, après examen, porte à agir de telle ou telle manière. Diverses considérations l’ont porté à cette démarche. Pesez bien toutes les considérations. Aucune considération ne saurait le retenir.
3. Attention particulière qu’on porte à quelqu’un ; estime, admiration. Un homme qui s’est acquis une grande considération. Il est en grande considération, en haute considération auprès du gouvernement. Être l’objet de la considération générale. Il ne jouit d’aucune considération. On n’a pas de considération pour lui. Une personne de peu de considération. Il n’a de considération pour personne.
▪ Spécialement. Dans les formules de politesse par lesquelles on conclut une lettre. Croyez, je vous prie, à ma parfaite considération, à ma considération distinguée. Veuillez agréer l’expression, l’assurance de ma haute considération.
4.  Au pluriel. Remarque, observation orale ou écrite sur un sujet déterminé. Présenter des considérations à une assemblée, à une commission. Faire part de ses considérations. S’en tenir à quelques considérations générales. Entrer dans de longues considérations. Se perdre en considérations sans intérêt.
 Titre célèbre : Considérations sur les causes de la grandeur des Romains et de leur décadence, de Montesquieu (1734).
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.