En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

public, ique

8e édition

PUBLIC, IQUE.

adj.
■  Qui appartient à tout un peuple, qui concerne tout un peuple. L’intérêt public. Le trésor public. Les revenus publics. La dette publique. Les fonds publics. Toutes les révoltes ont ordinairement pour prétexte le bien public. Le salut public. Le service public. Les services publics. La voix publique est pour lui. L’opinion publique s’est déclarée en sa faveur. Il jouit de l’estime publique. Il brave la clameur publique. Le bonheur public est son ouvrage. Soulager la misère publique. Ceux qui ont été dans les emplois publics, dans les charges publiques. Exercer des fonctions publiques.
Esprit public, L’opinion, le sentiment du public.
Une personne publique, Une personne revêtue d’une partie de l’autorité publique, qui exerce quelque emploi, quelque magistrature.
Les pouvoirs publics, Les organes de l’autorité publique.
Vie publique, Les actions d’un homme revêtu de quelque dignité, ou chargé de quelque emploi, en tant qu’elles ont rapport à cette dignité, à cet emploi ; par opposition à Vie privée, La vie particulière et domestique. Il cherche, dans les douceurs de la vie privée, un dédommagement aux soucis de la vie publique.
Ministère public, Magistrature établie près de chaque tribunal, pour y veiller aux intérêts publics et y requérir l’application des lois. Il s’emploie aussi pour désigner le Magistrat qui, dans les causes civiles ou criminelles, porte la parole au nom de la société.
Officier public, fonctionnaire public, Celui qui exerce quelque charge ou fonction publique.
Charges publiques, Les impositions que tout le monde est obligé de payer pour subvenir aux dépenses et aux besoins de l’État.
Droit public, Science qui fait connaître la constitution des États, leurs droits, leurs intérêts, etc.
Édifices publics, Édifices employés aux différents services publics.
Public signifie aussi Qui est commun, à l’usage de tous. La voie publique. Une place publique. Une promenade publique. Les lieux publics. Les jardins publics.
Femmes publiques, filles publiques, Les prostituées.
Public signifie aussi Qui est manifeste, qui est connu de tout le monde. C’est une nouvelle qui est déjà publique. Apprendre une nouvelle par le bruit public. Rendre une chose publique. Le cri public s’élève contre lui. La chose n’est pas secrète, elle est publique, tout le monde la sait. Il fait profession publique de vous être dévoué. Cela est de notoriété publique.
Il se dit particulièrement de Ce qui a lieu en présence de tout le monde. Audience publique. Séance publique. Cours public. Débats publics. Affront public.
Public s’emploie aussi substantivement et se dit du Peuple en général. Travailler pour le public. Servir le public. Se sacrifier pour le public. L’intérêt du public doit être préféré à celui des particuliers. Cela s’est fait aux dépens du public. Il s’est répandu dans le public que… Que dit-on dans le public ? Avis au public. Donner un ouvrage au public.
Il se dit, particulièrement, d’un Nombre plus ou moins considérable de personnes, réunies pour assister à un spectacle, pour voir une exposition, etc. Le public a mal accueilli cette tragédie. Satisfaire le goût du public. Les suffrages d’un public éclairé. Un public sévère. Un public indulgent. Un public d’élite. Ce conférencier a son public qui lui est fidèle.
En public, loc. adv. En présence de tout le monde, à la vue de tout le monde. Paraître en public, Se montrer en public. Parler en public.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.