En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

eau

5e édition

EAU.

s. f.
■  Élément liquide. L’élément de l’eau. Eau élémentaire. Eau naturelle. Eau de source. Eau de fontaine, de puits, de citerne, de ruisseau, de rivière, de mare. Eau de pluie, ou pluviale. Eau de roche. Clair comme eau de roche. Eau du Ciel. Eau de neige. Eau de mer. Eau claire Bonne eau. Eau bonne à boire. Eau fade. Eau vive. Eau fraîche. Eau chaude. Eau courante. Eau jaillissante. Eau dormante. Eau croupie. Eau bourbeuse. Eau légère. Eau pesante. Eau puante. Goutte d’eau. Verre d’eau. Seau d’eau. Porteur d’eau. Il y a tant d’arpens d’eau dans cette Terre. Puiser, tirer de l’eau. Boire de l’eau. Il ne boit que de l’eau rougie. Il boit le vin sans eau. Mettre de l’eau dans son vin. Il est si vilain, si avare, qu’il ne donneroit pas seulement un verre d’eau.
On appelle Buveur d’eau, Celui qui ne boit que de l’eau.
On dit, Jeûner au pain et à l’eau, pour dire, Ne manger que du pain et ne boire que de l’eau.
On dit dans le même sens, Mettre un prisonnier au pain et à l’eau.
On dit proverbialem. d’Un homme qui ne vaut guère, principalement d’un valet qui rend peu de service, qu’Il ne vaut pas l’eau qu’il boit.
On dit familièrement d’Un marché, d’un travail où il n’y a rien à gagner, qu’Il n’y a pas de l’eau à boire.
On dit proverbialem. d’Un homme qui est si malheureux ou si mal habile, que le moindre accident est capable de le perdre, qu’Il se noieroit dans un verre d’eau.
Eau, s’emploie par rapport aux fontaines. Fouillez en cet endroit-là, vous trouverez de l’eau. Une source d’eau. Une ligne d’eau. Un pouce d’eau. Filet d’eau. Jet d’eau. Nappe d’eau. Réservoir d’eau. Rond d’eau. Carré d’eau. Pièce d’eau. Pièce d’eau de tant d’arpens. Il entend la conduite des eaux. Eau jaillissante. Eau plate.
On dit proverbialement, qu’Il n’est pire eau que l’eau qui dort, pour dire, qu’Un homme taciturne, sombre, morne, est plus dangereux que celui qui parle beaucoup.
On dit De deux personnes qui se ressemblent fort, qu’Elles se ressemblent comme deux gouttes d’eau.
Eau douce, se dit De l’eau des rivières, des étangs, des lacs, à la différence de l’eau de la mer. Poisson d’eau douce.
On dit proverbialement d’Un Médecin peu habile, ou qui n’ordonne que des remèdes fort communs, et qui n’ont aucun effet, que C’est un Médecin d’eau douce.
Eau, se dit à l’égard de ses différens usages. Eau chaude. Eau bouillante. Eau ferrée, où l’on a éteint un fer chaud ; Eau panée, dans laquelle on fait tremper du pain ; Eau battue, que l’on a versée plusieurs fois d’un vase dans un autre ; Eau blanche, où l’on met du son pour la faire boire aux chevaux.
On appelle Eau Baptismale, L’eau dont on se sert en donnant le Sacrement de Baptême.
Eau bénite. On appelle ainsi L’eau qui se bénit dans l’Église les Dimanches avec des cérémonies particulières, et plus solennellement à Pâques et à la Pentecôte. Donner, jeter, présenter de l’eau bénite.
On dit, Faire l’eau bénite, pour signifier, La cérémonie de la bénédiction de l’eau.
On dit proverbialement d’Une vaine protestation de service et d’amitié, que C’est de l’eau bénite de Cour.
On dit proverbialement et bassem. d’Une affaire qui ne réussit point, qu’Elle s’en va en eau de boudin.
On dit figurément, Porter de l’eau à la mer, à la rivière, pour dire, Porter des choses en un lieu où il y en a déjà une grande abondance. On dit de même figurément et proverbialement, que C’est porter de l’eau à la mer, à la rivière, que de donner à une personne très-riche, et qui n’a besoin de rien. On dit dans le même sens, C’est une goutte d’eau dans la mer.
On dit proverbialem. qu’Un homme a mis de l’eau dans son vin, pour dire, qu’Il a modéré son emportement, ses prétentions, etc.
On dit, Suer sang et eau, pour dire, Faire des efforts extraordinaires pour venir à bout de quelque chose. En ce sens il se dit aussi d’Un homme qui souffre extraordinairement. Il se dit plus souvent des peines d’esprit. Il entendoit des choses si désagréables, qu’il suoit sang et eau.
On dit d’Un ragoût, d’un fruit, etc. qu’Il ne sent que l’eau, pour dire, qu’Il ne sent rien, qu’il est insipide.
Eau, se prend plus particulièrement pour la pluie. Si le vent dure, nous aurons de l’eau. Il est tombé bien de l’eau. Le temps, le vent est à l’eau. L’été a été trop sec, tout a séché faute d’eau. Les blés ont grand besoin d’eau.
On dit, qu’Un homme est obligé de recevoir les eaux de son voisin, pour dire, Les eaux pluviales qui tombent de dessus le toit de la maison de son voisin.
Eau, signifie quelquefois, Mer, rivière, lac, étang. Au bord de l’eau. Se jeter à l’eau. Aller par eau. Passer l’eau. Il ne sauroit souffrir l’eau, il va toujours par terre. Ce barbet va bien à l’eau. S’en aller à vau-l’eau. Nager, flotter sur l’eau. Aller au fond de l’eau. Revenir sur l’eau. Craindre l’eau. Lancer un navire à l’eau. Nager entre deux eaux. Couper l’eau en nageant. Le navire fendoit les eaux. Il avoit de l’eau jusqu’au cou, il n’en avoit qu’à mi-jambe. Battre l’eau pour prendre du poisson.
On dit, À fleur d’eau, pour dire, Au niveau de la superficie de l’eau. Batterie à fleur d’eau. Coup à fleur d’eau.
On dit figurément De ceux qui ont rétabli leurs affaires, qu’Ils sont revenus sur l’eau.
On dit, que Les eaux sont grandes, grosses, hautes, etc. pour dire, que Les eaux des rivières sont débordées, les chemins inondés.
On dit, que Les eaux sont basses, pour dire, qu’Il y a peu d’eau dans les rivières.
On dit figurément et familièrement, que Les eaux sont basses, Quand il n’y a plus guère d’argent dans le coffre, dans la bourse, ou plus guère de vin dans le tonneau, dans la bouteille.
On dit aussi figurém. Battre l’eau, pour dire, Travailler inutilement, perdre sa peine.
Et l’on dit aussi dans le même sens d’Une tentative qui n’a rien produit, et qui ne peut rien produire, que C’est un coup d’épée dans l’eau.
On dit, Rompre l’eau à un cheval qui boit, pour dire, L’empêcher de boire trop avidement.
On dit figurément, qu’Un homme p. 452nage entre deux eaux, pour dire, qu’Il se ménage entre deux partis contraires, sans se déclarer.
On dit figur. et familièrem. qu’Une entreprise, qu’une affaire est à vau-l’eau, pour dire, qu’Elle est manquée.
On dit figurément, Nager en grande eau, en pleine eau, pour dire, Être dans l’abondance, ou se trouver dans les occasions de faire plus grande fort une.
On appelle figur. et par plaisanterie, Gens de de-là l’eau, Des gens qui ne savent pas les choses du monde. Vous nous prenez pour des gens de de-là l’eau.
On dit figurément, qu’Il faut laisser couler l’eau, pour dire, qu’Il faut laisser aller les choses comme elles vont, sans s’en mettre en peine.
On dit proverbialement, qu’Il a bien passé de l’eau sous les ponts depuis ce temps-là, pour dire, qu’Il y a bien eu des changemens et des révolutions.
On dit figurément et familièrement, Faire venir l’eau au moulin, pour dire, faire venir du profit à la maison, à la Communauté.
On dit figurément, Pêcher en eau trouble, pour dire, Faire son profit, faire bien ses affaires pendant le trouble, la division, les malheurs publics, etc.
On dit figurém. et familièrem. d’Un homme qui est dans un état où il ne lui manque rien pour être à son aise, qu’Il est comme le poisson dans l’eau.
On dit proverbialem. et familièrem. d’Une personne qui a la passion du jeu, qu’Elle joueroit les pieds dans l’eau.
On dit proverbialem. et figurément d’Un homme qui paroît simple et innocent, quoiqu’il soit malin, Il semble qu’il ne sait pas l’eau troubler, qu’il ne sait pas troubler l’eau.
On dit d’Un valet mal habile, qui ne trouve point les choses les plus aisées à trouver, qu’Il ne trouveroit point d’eau à la rivière.
On dit De deux personnes qui ont de l’aversion l’une pour l’autre, ou qui sont de caractères, d’opinions, très-opposés, que C’est le feu et l’eau.
On dit figurément et familièrement, Tenir le bec dans l’eau, pour dire, Amuser de belles paroles, de belles promesses, tenir en suspens, sans donner de réponse positive.
On dit, qu’Un navire fait eau, pour dire, qu’Il y entre de l’eau par quelque ouverture ; on appelle cette ouverture Voie d’eau. Étancher une voie d’eau, pour dire, Boucher l’ouverture par où l’eau entre dans le Vaisseau.
On dit aussi, qu’Un Vaisseau, une Flotte, sont allés faire de l’eau en quelque lieu, pour dire, qu’Ils y sont allés se fournir d’eau bonne à boire.
On dit, Les eaux d’un navire, pour désigner La partie de la mer qu’un Navire laisse après lui à mesure qu’il avance. Un Vaisseau est, se met dans les eaux d’un autre, Lorsqu’il file ou qu’il entre dans le même sillage.
On dit, qu’Un poisson est de bonne eau, pour dire, qu’Il ne sent point la bourbe. Carpe de bonne eau.
Eau, se dit aussi De certaines eaux qui, en passant au travers des minéraux, contractent quelque vertu médicinale, soit qu’on s’y baigne, soit qu’on les boive. Eau minérale. Eaux thermales. Eau de Forges, de Spa, de Bourbon, de Bourbonne, de Passi, de Sainte-Reine. Eaux vitrioliques, alumineuses, etc. Aller aux eaux. Prendre les eaux. Il prend tous les matins deux bouteilles d’eau d’un tel endroit. Les eaux ne lui seront pas bonnes. Il ne rend point ses eaux. Les eaux ne passent point.
On appelle Eau, Certaines humeurs, certaines sérosités qui se trouvent, qui s’engendrent dans le corps de l’animal. Quand il fut mort, on lui trouva la poitrine toute pleine d’eau rousse, d’eau verdâtre. Les eaux qui tombent, à ce qu’on prétend, du cerveau. Il y a de l’eau dans la poitrine. Les vésicatoires font des ampoules pleines d’eau claire. Cette médecine lui a bien fait vider des eaux. Ce cheval a des eaux aux jambes, il faudroit sécher ses eaux, lui barrer les veines pour arrêter les eaux. On lui a tiré de mauvais sang, ce n’est que de l’eau. Cette femme accouchera bientôt, ses eaux ont percé.
On dit figurément et familièrement d’Un homme devant qui on fait ou l’on dit quelque chose qui le met en goût, qui lui donne envie, qu’On lui fait venir l’eau à la bouche, que l’eau lui en vient à la bouche. Quand vous lui parlez de ce ragoût, vous lui faites venir l’eau à la bouche.
On dit, Fondre en eau, pour dire, Verser des larmes en abondance.
Eau, se prend aussi pour Sueur. Il s’est échauffé à courir, il en est tout en eau. L’eau lui dégouttoit du visage.
Eau, signifie aussi Urine, en style populaire. Faire de l’eau. Lâcher de l’eau. Retenir son eau. Laisser aller son eau. Il faut garder de son eau dans un verre, pour la faire voir au Médecin.
On dit figurément et familièrement d’Un homme qui n’a rien opéré dans une affaire qu’il avoit entreprise, et qui n’y sauroit rien avancer, qu’Il n’y a fait et qu’il n’y fera que de l’eau toute claire.
Eau, se dit aussi d’une liqueur artificielle, exprimée de quelque plante, de quelque drogue, ou tirée par l’alambic, ou composée de différens sucs. Eau rose. Eau de plantin. Eau de chicorée. Eau de veau. Eau de poulet, etc. Eau de vie. Eau d’ange. Eau de senteur. Eau de la Reine d’Hongrie. Eau de fraises, de cerises, de groseilles. Eau styptique. Eau vulnéraire. Eau clairette. Eau cordiale.
Les Chimistes font différentes sortes d’eaux. De l’eau-forte. De l’eau seconde. De l’eau de départ. De l’eau régale. De l’eau de chaux.
Eau-forte. On nomme ainsi Une estampe gravée avec le seul secours de l’eau-forte, et dans laquelle le burin n’a pas travaillé. Une belle eau-forte.
Eau, signifie Suc, en parlant De quelques fruits, particulièrement de la pêche et de la poire. Cette pêche, cette poire a une bonne eau, une eau fort agréable, a bien de l’eau.
Eau, se dit aussi Du lustre, du brillant qu’ont les perles, les diamans et quelques autres pierreries. Ces perles sont d’une belle eau. Ces diamans sont de la première eau.
On dit aussi, Donner eau à un drap, à un chapeau, pour dire, Lui donner du lustre.
On appelle Couleur d’eau, Une certaine couleur qu’on donne au fer poli, laquelle le rend bleuâtre. Il faut mettre ces pistolets, ces éperons en couleur d’eau.
On appelle Vert d’eau, Une couleur vert-clair.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.