En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

e

E

nom masculin invariable
1. Cinquième lettre et seconde voyelle de l’alphabet français. Un E majuscule, un e minuscule, un e dans l’o (œ).
2.  phonétique. E présente trois degrés d’articulation : e fermé, noté d’ordinaire par l’accent aigu, comme dans été, privé ; e ouvert, noté d’ordinaire par l’accent grave ou l’accent circonflexe, comme dans père, forêt ; e instable ou caduc, sans accent, dit aussi e muet, comme dans cheval, livre, qui s’amuït ou non selon sa position dans le mot et l’environnement du mot dans la phrase. E muet ne se prononce jamais à la finale d’un mot sauf parfois en poésie. Pour l’article le, les pronoms je, me, te, le, se, ce, quelques conjonctions comme que, jusque, et la négation ne, l’élision du e est marquée dans la graphie par une apostrophe. E entre en composition avec d’autres lettres pour noter certaines voyelles, eu, ei, œu, œi, en. Æ, œ se prononcent é, comme dans ex æquo, œcuménique, Œdipe.
3. Emplois conventionnels. géographie. E, abréviation de Est. – maths. e, initiale du mot exponentielle, qui désigne la base du logarithme népérien (e = 2,718281…). – physique. e, symbole de l’électron. – biologie. Vitamine E, une des vitamines liposolubles. – musique. E désigne la note mi dans la notation allemande et anglo-saxonne.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.