En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française
1re
1694
2e
1718
3e
1740
4e
1762
5e
1798
6e
1835
7e
1878
8e
1935
9e édition
ACTUELLE
ACT.
Dictionnaire de l’Académie française, 9e édition (actuelle)

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

eau-forte

EAU-FORTE

nom féminin (pluriel Eaux-fortes).
xvie siècle, au sens d’« acide azotique » ; xixe siècle, au sens de « gravure ».
1. Acide nitrique étendu d’eau, utilisé par les aquafortistes pour entamer le métal. L’eau-forte mord la planche.
2.  Par extension. Technique de gravure consistant à tracer le dessin avec une pointe sur une plaque métallique recouverte d’un vernis protecteur, puis à verser l’acide qui attaquera les seules parties dénudées par la pointe. Rembrandt a fait un admirable usage de l’eau-forte. L’eau-forte autorise des effets contrastés et violents.
3.  Par métonymie. Estampe tirée sur une planche gravée à l’eau-forte. Les eaux-fortes de Piranèse.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.