presse

I. PRESSE

nom féminin
Étymologie : xie siècle. Déverbal de presser.
↪ voir aussi : II. Presse (n. f.)III. Presse (n. f.)
1.  Action de presser, de comprimer. Laisser refroidir une terrine de lapin sous presse pendant une nuit. Marque de domaine : œnologie. Vin de presse, obtenu par le pressurage du marc, par opposition à Vin de goutte. Un jus de première presse.
▪  Fig. et vieilli. Le fait de contraindre quelqu’un, de le solliciter instamment. Il le lui demandait avec presse. Loc. Se tirer de presse, se sortir d’un grand embarras.
▪  Marque de domaine : marine. Anciennement. Enrôlement forcé des matelots dans la marine militaire. Colbert a mis fin au système de la presse en instituant l’Inscription maritime.
2.  Dispositif, appareil, mécanisme comportant généralement deux éléments qui permettent de maintenir et de serrer un objet, une pièce, une matière ou d’exercer sur eux une très forte pression. Presse à vis, outil servant à maintenir un ouvrage de menuiserie ou de serrurerie.
▪  Une presse d’établi. Les relieurs se servent de presses à endosser, à rogner, à dorer. Mettre sous presse, en presse une pièce de bois voilée. Châssis-presse, voir ce mot. Une presse à bras. Presse mécanique, hydraulique, pneumatique. Presse à disques, à plateaux, à cylindres, à rouleaux. Filtre-presse, voir Filtre. Presse à métaux. Presse à découper, à emboutir, à laminer. Presse monétaire, avec laquelle on frappe les monnaies. Une presse à repasser. Presse chauffante. Presse d’emballage, de moulage. Une presse à huile, à fromage.
▪  Spécialement. Machine employée pour l’impression des feuilles d’un livre, d’un journal, le tirage de gravures, d’images, etc. Presse d’imprimerie, presse à imprimer. Un livre imprimé sur les presses des Elzévir. Presse typographique, presse lithographique. Presse en taille-douce. Presse offset. Une presse rotative ou, elliptiquement, une rotative, dans laquelle le papier passe entre des couples de cylindres, l’un des cylindres constituant la forme. Presse numérique, utilisant les techniques d’impression numérique. Par métonymie. S’emploie au pluriel dans le nom de certaines maisons d’édition.
▪  Loc. et expr. Être sous presse, se dit d’un livre, d’un article, d’un journal, etc. en cours d’impression. Mettre un ouvrage sous presse, le faire imprimer. Service de presse, exemplaire non commercialisé d’un ouvrage, qui est envoyé aux critiques. Fig. et vieilli. Faire gémir la presse, publier un trop grand nombre de livres. Eugène Sue faisait gémir la presse.
3.  L’ensemble des journaux, des publications périodiques. Une annonce parue dans la presse. Un titre de presse, un journal, un magazine, une revue. Un dessin de presse. Des coupures de presse. Revue de presse, collecte, synthèse et analyse des principaux articles des journaux. La presse à grand tirage. Presse quotidienne, hebdomadaire. La presse locale, la presse étrangère. Presse d’opinion, d’information. Presse confessionnelle. La presse de gauche, de droite. Il ne lit que la presse bien-pensante. La presse clandestine. La presse économique, médicale, sportive. Presse à scandale. La presse du cœur. La presse féminine. Un photographe de presse. Un groupe de presse, voir Groupe. Une entreprise de presse. Un patron de presse, un magnat de la presse. Messagerie de presse, coopérative chargée du transport et de la distribution des publications périodiques.
▪  Expr. Avoir de la presse, faire parler de soi, donner lieu à des articles, à des commentaires. Ce livre n’a eu aucune presse. Avoir une bonne, une mauvaise presse, obtenir des articles louangeurs, sévères ; fig., avoir bonne, mauvaise presse, se dit de quelqu’un à qui l’opinion est favorable, défavorable. Sa prise de position courageuse lui vaut une bonne presse. Cet avocat a mauvaise presse parmi ses confrères.
▪  Par extension. L’ensemble des moyens d’information. Presse parlée, presse audiovisuelle, par opposition à Presse écrite. L’internet fait partie du paysage moderne de la presse, de même que les journaux gratuits. Cette association a fait connaître sa position par voie de presse. La liberté de la presse, le droit de publier et de diffuser des informations, des idées, des opinions par tout moyen de communication, sur toute matière et sans subir aucune censure. La législation de la presse, la loi sur la presse. Le contrôle de la presse. Délit de presse, commis par le biais d’écrits publics ou de tout autre moyen de communication. Une campagne de presse, un ensemble d’opérations médiatiques coordonnées qui visent à influencer l’opinion publique. Agence de presse, voir Agence. L’Agence France-Presse ou, par abréviation, l’A.F.P. Dépêche de presse. Un correspondant de presse. Carte de presse, carte professionnelle d’un journaliste. Le bureau de presse du Saint-Siège. Le service de presse d’une mairie, d’un groupe industriel. Un attaché, une attachée de presse, voir Attaché. Dossier de presse, recueil d’articles publiés dans les journaux, les périodiques, ou ensemble de documents d’information relatifs à un même sujet, mis à la disposition du public et des journalistes qui doivent rendre compte de quelque évènement. Communiqué de presse ou, simplement, communiqué, texte remis par un organisme public ou privé afin qu’il soit porté par les médias, sans modification, à la connaissance du public. Un point de presse, une séance d’information où l’on dresse, pour les journalistes, l’état des lieux, le bilan d’une situation. Conférence de presse, réunion au cours de laquelle une personnalité s’adresse à des journalistes accrédités et répond à leurs questions.
▪  Par métonymie. Les journalistes et, plus largement, les personnes travaillant pour un média. Les syndicats de la presse. L’argot de la presse. Convoquer la presse. Le ministre présentera demain le projet à la presse. Déclaration à la presse.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.