En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française
9e édition (actuelle)
Dictionnaire de l’Académie française, 9e édition (actuelle)

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

hors
HORS (h initial est aspiré) adverbe et préposition
xie siècle. Tiré de dehors.
I.
I. Adverbe.
Vieilli. Dehors. Mettre un importun hors. Sortir hors. Bouter hors. Toutes voiles hors.
▪ Aujourd’hui, seulement dans la loc. adv. Hors tout, en prenant en compte les dimensions extrêmes d’un objet, avec ses accessoires. Ce voilier mesure vingt-deux mètres hors tout.
▪ marine. Boute-hors, voir Bout-dehors.
II.
II. Préposition.
1. À l’extérieur de. Hors la ville, hors Paris. La basilique Saint-Paul-hors-les-Murs, à Rome.
▪ Hors sert à former un certain nombre de locutions dans lesquelles il signifie En dehors de (au sens propre et au sens figuré). Prendre ses vacances hors saison. Des propos tenus hors séance. Un morceau de musique hors programme, joué en supplément de programme. Une question d’examen hors programme. Un devoir hors sujet. Un appareil hors service, qui ne fonctionne plus, qui est en panne. Un exemplaire rare d’un tirage hors commerce. Une illustration hors texte et, subst., un hors-texte, voir ce mot. Un article vendu hors taxe et, par métonymie, une boutique hors taxe. Prix hors taxes, ne comprenant pas les taxes qui s’y ajoutent nécessairement. Un modèle de voiture hors série. Un animal hors concours, voir Concours. Un cavalier hors pair ou hors de pair. bourse. Le marché hors cote, où se négocient les valeurs mobilières de sociétés non inscrites à la cote officielle. – cinéma. Une voix hors champ, qu’on entend seulement, sans qu’apparaisse sur l’écran la personne qui parle. Hors cadre, qui n’est pas dans le champ de la caméra. – audiovisuel. Propos hors antenne, propos non diffusés. – sports. Faire du ski hors piste et, subst., faire du hors-piste, voir ce mot. Être hors jeu, se dit d’un joueur en position de hors-jeu (voir ce mot) ; fig. et fam., se trouver exclu des affaires importantes. – marine. Un moteur hors bord, moteur placé à l’arrière d’une petite embarcation, en dehors de la coque. Subst. Un hors-bord, voir ce mot. – administration. Un officier hors cadre, voir Cadre. Un préfet, un professeur hors classe, qui a atteint l’échelon le plus élevé de son grade et entre dans une nouvelle échelle de classification. Un fonctionnaire hors échelle, classé au-delà de l’échelle indiciaire normale. – droit. Mettre quelqu’un hors la loi, le soustraire à la protection des lois, et permettre qu’il soit condamné sans jugement dès son identité connue. Être, se mettre hors la loi. Subst. Un hors-la-loi, voir ce mot. – agriculture. Élevage hors sol, culture hors sol, voir Sol.
2. Excepté, hormis. Ils y sont tous allés, hors deux ou trois. Hors cela, je suis de votre sentiment.
III.
III. Locution prépositionnelle.
A.  Hors de, suivi d’un substantif, en dehors de.
1. Marque l’exclusion dans l’espace. Hors de la maison. Hors de la ville. Hors de l’eau. Hors d’atteinte. Hors de portée du tir ennemi. Cela s’est passé hors de ma présence. Elliptiquement. Hors d’ici ! sortez d’ici ! Hors de ma vue ! architecture. Des mesures hors d’œuvre, prises à l’extérieur des murs. Le bâtiment a trente mètres de longueur hors d’œuvre. Hors d’eau, voir Eau.
▪ Expr. fig. Être hors de soi, être si violemment agité par quelque passion qu’on n’a plus la maîtrise de soi-même ; être furieux. Cela le mit hors de lui. Mettre quelqu’un hors de lui. Être hors de son bon sens, hors de sens, avoir perdu la raison.
▪ Par exagération. Avoir les yeux hors de la tête, manifester par son regard un très vif étonnement, une forte indignation.
▪ Par analogie. Hors de cette solution, point de salut. Hors de là, à part cela. Hors de là, je ne peux plus rien pour vous.
2. Marque l’exclusion dans le temps. Nous voici hors de l’hiver, hors de la canicule. Vivre hors du temps, sans se soucier de son époque, en ignorant l’actualité, Hors d’âge, voir Âge. Fig. Hors de saison, qui ne convient pas aux circonstances, déplacé. Cette revendication est hors de saison.
3. Formant une locution adjective. Marque qu’une chose est exclue, dépassée. Le malade est hors de danger. Être, mettre quelqu’un hors de combat. Être hors d’état de nuire, d’agir. Être hors d’haleine, être très essoufflé. Hors de mesure, hors de proportion. Une voiture hors d’usage. Un homme hors du commun. Il est hors de question que vous y alliez. Tous ces débats sont hors de propos. Cet homme est hors de soupçon. Hors de prix, très coûteux. Fig. et fam. Être hors du coup, ne pas être au courant d’une affaire ou être tenu à l’écart.
▪ droit. Mettre hors de cause, voir Cause. Mettre hors de cour, voir Cour.
B.  Hors de, suivi d’un verbe à l’infinitif (vieilli). À l’exception de. Hors de le battre, il ne pouvait le traiter plus mal.
IV.
IV. Locution conjonctive.
vieillie. Hors que, excepté que. Il lui a fait subir toutes sortes de mauvais traitements, hors qu’il ne l’a pas battu.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.