fourrage

II. FOURRAGE

nom masculin
Étymologie : xve siècle, fourage, « métier de fourreur ». Dérivé de fourrer.
↪ voir aussi : I. Fourrage (n. m.)
1.  Marque de domaine : marine. Action d’entourer un cordage, un câble, une amarre d’un revêtement protecteur ; résultat de cette action.
2. Action de doubler de fourrure, de molleton ; résultat de cette action. Le fourrage d’une pelisse. Par métonymie. Faire mettre un fourrage à un pardessus.
3.  Marque de domaine : cuisine. Action de fourrer de crème, de confiture, etc. Le fourrage d’un gâteau. Par métonymie. La garniture elle-même. Un fourrage à la fraise.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.