fourrage

I. FOURRAGE

nom masculin
Étymologie : xiie siècle, forasge. Dérivé de l’ancien français fuerre, issu du francique *fodra, « paille ».
↪ voir aussi : II. Fourrage (n. m.)
■ La paille, le foin et toute autre substance végétale qu’on donne pour nourriture au bétail, à l’exception de l’herbe sur pied et des grains. Cette plante donne un excellent fourrage. On cultive la luzerne comme fourrage, pour le fourrage. Fourrage sec. Fourrage vert, brouté sur place ou distribué aux animaux quand on vient de le faucher ou de le hacher. Ration de fourrage.
▪ Par métonymie. Marque de domaine : militaire. Anciennement. Action de couper, d’apporter le fourrage ; collecte du fourrage. Aller au fourrage. Corvée de fourrage.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.