En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

difficile

DIFFICILE

adjectif
xive siècle. Emprunté du latin difficilis, « malaisé, pénible », « chagrin, morose », « peu traitable ».
I.
I. En parlant d’actions, de choses.
1. Qu’il n’est pas facile d’accomplir, dont l’exécution est malaisée. Un travail difficile. Un meulage, un forage difficile. Une traduction difficile. Une entreprise, une opération difficile à réaliser. Il me paraît difficile de faire mieux. Il est difficile d’approuver une telle attitude. Il est bien difficile d’être impartial. Par métonymie. Une pierre difficile à tailler. Un bâtiment difficile à restaurer.
2. Qui est hérissé d’obstacles, qui présente des dangers. L’accès de cette grotte est difficile. Un sentier, un chemin difficile. Une route difficile à suivre. Le franchissement de ce col est difficile.
3. Qui demande une attention soutenue, un effort intellectuel. Un problème difficile. Un nom difficile à prononcer. Un texte difficile à comprendre. Par métonymie. Un auteur difficile, dont la langue ou la pensée sont peu accessibles.
4. Qui est pénible, douloureux ; qui est embarrassant, délicat. Être dans une situation difficile. Dans des circonstances difficiles. Vivre des années difficiles, semées d’épreuves. Des temps difficiles, une période de troubles, de désordres, de guerre, de privations. Subst. Le difficile, le point embarrassant, le point délicat. Le difficile, dans cette affaire, c’est de conclure.
II.
II. En parlant de personnes ou d’êtres vivants.
1. Qui est peu agréable, peu accommodant, que l’on n’aborde qu’avec précaution. Un enfant difficile. Un homme difficile à vivre. Un cheval difficile, ombrageux. Par métonymie. Être d’une humeur difficile, d’un caractère difficile.
2. Qui est exigeant, qui est le plus souvent insatisfait. Être, se montrer difficile sur la nourriture. Il est devenu bien difficile. Il n’est pas difficile sur le choix de ses relations. C’est un critique difficile, très difficile. Par métonymie. Avoir le goût difficile, des goûts difficiles. Subst. Fam. Faire le difficile.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.