En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

difficile

4e édition

DIFFICILE.

adj. de t. g.
■  Qui est mal-aisé, qui donne de la peine. Une entreprise difficile. Cela est difficile à faire. Un Auteur difficile à entendre. Ce texte de l’Écriture-Sainte est difficile à expliquer. Un homme de difficile accès, de difficile abord. Un lieu de difficile accès. Un cheval difficile à ferrer. Ce métal est difficile à travailler, à manier. Un homme difficile à gouverner. Un mot difficile à prononcer, à retenir. Il est de difficile convention, d’une humeur difficile. Cette affaire est de difficile discussion. Homme difficile à contenter. Difficile en son manger.
On dit absolument, qu’Un homme est difficile, fort difficile, pour dire, qu’Il est mal-aisé à contenter. Et on appelle Temps difficiles, Les temps de guerre, de désordres, de troubles, &c.
On dit proverbialement & figurément, qu’Un homme est difficile à ferrer, à chausser, pour dire, qu’Il est difficile d’obtenir de lui ce qu’on souhaite, de lui persuader ce qu’on veut, ce qu’on désire, qu’il est peu accommodant.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.