En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

presser

1re édition

PRESSER.

v. a.
■  Serrer, estraindre avec force. Presser du linge pour faire qu’il soit mieux plié, qu’il soit plus propre. presser les doigts à quelqu’un. luy presser les doigts l’un contre l’autre. ces souliers me pressent trop. presser de la viande pour en tirer le jus. presser une grappe de raisin entre ses mains. presser une esponge. presser un citron.
Il signifie aussi, Approcher l’un contre l’autre, une chose contre une autre. Il faut presser un peu davantage vos lignes. pressez un peu plus vostre escriture. il faut presser un peu vos rangs. pressez-vous les uns contre les autres. je me retire de peur de vous presser trop. pressons-nous un peu, il y aura place pour tout le monde. il veut estre à son aise à table, il n’aime point à y estre pressé.
Il signifie fig. encore Poursuivre sans relasche, continuer à attaquer avec ardeur. On pressa si fort les ennemis qu’ils furent contraints de lascher pied. on pressa tellement les assiegez qu’ils furent contraints de se rendre. l’ennemi ayant esté pressé par plusieurs attaques.
En ce sens il se dit fig. des Discours par lesquels on insiste auprés de quelqu’un pour le porter à quelque chose. On l’a pressé par des raisons si fortes & si convaincantes qu’il a esté obligé de s’y rendre. il m’en a conjuré, il m’en a pressé si fort que je n’ay pû luy refuser ce qu’il me demandoit.
Il signifie aussi, Haster, obliger à se diligenter, ne donner point de relasche. Presser son départ. presser sa marche. vous avez beau me presser, je ne puis pas aller plus viste. ce n’est pas moy qui vous presse. c’est le temps qui presse. les ouvriers ne font rien si on ne les presse. ce sont les affaires qui pressent. on le presse de partir. on a tellement pressé ces chevaux qu’ils en sont fourbus.
On dit, qu’Une douleur presse, pour dire, qu’Elle est extremement vive & aiguë. Et on dit qu’On est pressé par le besoin, par la necessité, par la faim, pour dire, que Le besoin, la necessité, la faim sont extrémes. Les vivres manquant aux assiegez, & la faim les pressant, ils furent contraints de capituler.
On dit, qu’Une maladie presse, pour dire, que C’est une maladie qui a besoin d’un prompt secours. Il n’y a point de temps à perdre, le mal presse, il faut envoyer querir le Medecin & le Confesseur.
On dit aussi, qu’Une occasion presse, qu’une affaire presse, pour dire, qu’Il faut agir promptement pour y mettre ordre.
Pressé, ée. participe. Il a les sign. de son verbe.
Il est aussi adjectif, & signifie Qui a haste. Vous estes bien pressé. je suis si pressé que je n’ay pas le loisir de vous parler.
Pressant, te. adj. Qui presse vivement, qui insiste sans relasche. C’est un homme bien pressant. c’est l’homme du monde le plus pressant. vous estes trop pressant.
On dit dans ce sens, Une recommandation pressante, des prieres pressantes.
On dit aussi dans le mesme sens, Des raisons pressantes, des arguments pressants, des remords pressants.
Il signifie aussi, Urgent, qui ne donne pas le temps de differer. L’occasion est pressante. il s’agit d’une affaire pressante. je ne partirois pas sans une necessité pressante. le mal est pressant & demande de prompts remedes. la maladie est pressante.
On dit aussi, qu’Une douleur est pressante, pour dire, qu’Elle est aiguë & violente.
Pressamment. adv. Instamment, d’une maniere pressante. Solliciter pressamment.
Pressis. s. m. Jus que l’on fait sortir de la viande en la pressant. Les malades ont besoin de bons pressis pour se remettre. Il se dit aussi du suc qu’on exprime de quelques herbes.
Presse. s. f. Foule, multitude de personnes qui se pressent. Se mettre dans la presse, craindre la presse. éviter la presse. n’allez pas là il y a trop de presse. fendre la presse. se tirer de la presse je ne veux pas augmenter la presse. je n’y feray pas grande presse. je n’y feray pas la presse.
On dit prov. A la presse vont les fous, pour dire, qu’Il n’est pas d’un homme sage d’aller en un lieu où il peut estre incommodé de la foule.
On dit, d’Une estoffe, ou d’une autre marchandise à la mode, & qui se debite bien, que La presse y est.
On dit aussi, d’Un Predicateur extremement suivi, que La presse y est, qu’il a la presse.
On dit fig. d’Un homme qui se trouvant engagé dans quelque mauvaise societé, dans quelque parti dangereux, vient à s’en retirer prudemment, qu’Il s’est tiré de la presse.
Presse, signifie aussi une Machine de bois composée de deux ais, entre lesquels on presse du linge, des livres, des estoffes par le moyen de deux vis. Il se dit aussi de plusieurs autres machines dont on se sert en divers mestiers pour tenir en estat les choses sur lesquelles on travaille. Mettre du linge en presse.
Presse, se dit encore de la Machine, par le moyen de laquelle on imprime sur des feüilles de papier les divers caracteres qui forment les mots. Presse d’Imprimerie. son ouvrage est sous la presse. les épreuves sont sous la presse. faire rouler la presse. travailler à trois presses sur un mesme ouvrage.
Il se dit aussi des Machines qui servent à tirer des estampes. Presses d’imprimerie en taille douce.
Il se dit encore des Machines dont on se sert pour imprimer sur la monnoye, les figures & les caracteres qu’on veut.
Compresse. s. f. Terme de Chirurgie. Petit morceau de linge plié en deux ou trois, que l’on applique sur la veine d’un bras ou d’un pied que l’on a ouverte. Preparer une compresse. mettre la compresse.
Pressoir. s. m. Grande machine servant à presser du raisin, du verjus, des pommes, &c. Un grand pressoir. un bon pressoir. la vis d’un pressoir. les jumelles d’un pressoir. l’arbre d’un pressoir. la pile d’un pressoir. pressoir banal. droit de pressoir.
Pressurer. v. act. Presser des raisins & autres fruits, & en tirer la liqueur par le moyen du pressoir. Pressurer la vendange. pressurer des pommes.
Il signifie aussi Presser, estraindre fortement des fruits avec la main pour en faire sortir le jus. Pressurer une grappe de raisin. pressurer une orange.
Pressuré, ée. part.
Pressurage. subst. m. v. Action de pressurer au pressoir. Il faut tant pour le pressurage. droit de pressurage.
Il signifie aussi le vin qu’on fait sortir du marc à force de pressurer. On a mis deux seaux de pressurage sur cette piece de vin.
Empresser, S’empresser. v. n. p. Agir avec une ardeur inquiete pour faire réüssir quelque chose, s’agiter, s’inquieter, se tourmenter, se donner beaucoup de mouvement pour le succés d’une affaire. C’est un homme qui s’empresse fort. il n’aime pas à s’empresser mal à propos. c’est un homme qui s’empresse, qui se fait de feste.
Empressé, ée. part.
Il est aussi adjectif verbal, & signifie, Qui agit avec ardeur, qui se donne beaucoup de mouvement pour le succés de ce qu’il a entrepris. C’est un homme fort empressé. il fait l’empressé auprés d’une telle p. 321personne. rechercher quelque chose avec une ardeur empressée. témoigner une ardeur empressée. il a l’air empressé, les manieres empressées.
Empressement. s. m. v. Action d’une personne qui s’empresse, mouvement que se donne celuy qui recherche une chose avec ardeur. Agir avec empressement. il ne faut pas marquer d’empressement. avoir beaucoup d’empressement pour quelque chose. témoigner beaucoup d’empressement auprés d’une personne. on vous y attend avec empressement, avec un grand empressement.
oppresser [Additions et corrections]
Oppresser. v. a. Presser fortement, violemment. Le cochemare opresse la poitrine. Je sens quelque chose qui m’oppresse & qui m’oste la respiration.
Il se prend aussi pour Opprimer. Les bons Princes n’oppressent point leurs sujets.
Oppressé, ée. part. Il a les significations de son verbe.
oppression [Additions et corrections]
Oppression. s. f. v. Estat de ce qui est oppressé. Oppression de poitrine.
Il se dit aussi de l’action d’opprimer, & de l’estat de ce qui est opprimé. Jamais on ne poussa l’oppression plus loin. Ce Peuple est dans une grande oppression.
oppresseur [Additions et corrections]
Oppresseur. s. m. Qui opprime. Les oppresseurs sont odieux. Ils le regardent comme un oppresseur, comme leur oppresseur.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.