En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

pressentir

PRESSENTIR

conjugaison verbe transitif (se conjugue comme Partir II).
xve siècle. Emprunté du latin praesentire, « pressentir, prévoir, se douter », lui-même composé de prae, « devant, avant », et sentire, « percevoir, sentir ».
1.  Prévoir confusément quelque évènement, souvent désagréable ou funeste, par un sentiment non raisonné. Il avait pressenti le malheur qui lui est arrivé. On eût dit qu’il pressentait sa fin. Je pressens qu’il nous créera des difficultés.
▪  Par extension. Entrevoir, deviner. Je pressens déjà votre objection. Il a laissé pressentir ses intentions. Pressentir un danger.
2.  Sonder une personne, tâcher de découvrir ses sentiments sur quelque affaire, ses dispositions. Il a pressenti ses parents sur ses projets. Pressentir quelqu’un pour un emploi, un poste. Il avait été pressenti pour entrer au gouvernement. Au participe passé. Le successeur pressenti. Par analogie. Une commune pressentie pour accueillir le Tour de France.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.