En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

long, longue

1re édition

[I.] LONG, Longue.

adj.
↪ voir aussi : [II.] Long (le) (prép. de lieu)
■  Il se dit d’un corps consideré seulement dans l’extension qu’il a d’un bout à l’autre. Un champ long & estroit. ce jardin est long, plus long que large. un baston long de tant de pieds. ce chemin est bien long. le cours du Danube est fort long. barque longue. du pain long. une table longue. une longue allée. une longue course. robe longue. barbe longue. chevaux à longue queüe. avoir la taille longue & menuë.
On appelle par raillerie une grande personne maigre, Longue eschine.
On appelle, Habit long, La soutane & le long manteau que portent les gens d’Eglise. Il estoit en habit long. les gens de robe longue.
On dit en termes de guerre, Faire long bois, pour dire, Ecarter les rangs des piquiers les uns des autres.
On appelle en termes de marine, Voyages de long cours, Les voyages des Indes Orientales ou Occidentales, & autres pays fort eloignez.
On dit prov. & fig. qu’Un homme a les dents bien longues, pour dire, qu’Il y a long-temps qu’il n’a mangé & qu’il est bien affamé.
On dit fig. que Les Rois ont les mains bien longues, pour dire, que Leur pouvoir, que leur vangeance s’estend bien loin.
Il est aussi substantif. Cela a dix aunes de long. une lieuë de long. il est couché, il est estendu tout de son long. en long & en large. il faut mettre ce bois de long, en long. tout du long & tout du large.
On dit fig. & prov. Sçavoir le court & le long d’une affaire, pour dire, Sçavoir ce qui en est, ou ce qui en sera.
On dit fig. & prov. d’Un homme qui a esté fort mal mené, fort mal traité de quelque maniere que ce soit, qu’Il en a eu, qu’on luy en a donné tout du long, qu’il en a eu tout du long de l’aune, qu’il en a eu tout du long & tout du large.
On dit, Prendre le plus long, pour dire, Aller en quelque lieu par le plus long chemin. Vous estes venu icy par telle ruë, vous avez pris le plus long. c’est le plus long, c’est le plus long de beaucoup, c’est vostre plus long.
Long, se dit aussi de ce qui est estendu en durée de temps. En esté les jours sont longs. le temps est long à qui attend. cela ne sera pas de longue durée. il y a long-temps qu’on ne l’a veu, on ne le verra de long-temps. son absence a esté longue. un long voyage. une longue & heureuse vie. un bail à longues années, c’est à dire, plusieurs années. Boire à longs traits. cela est d’une longue discussion. une syllabe longue. observer les longues & les breves.
On dit, qu’Un ouvrage, qu’une affaire est de longue haleine, pour dire, qu’Elle est de longue discussion, & qu’elle demande beaucoup de temps, qui ne sçauroit se faire qu’avec beaucoup de temps & de soin.
Long, signifie aussi fig. Lent, tardif. Despeschez, que vous estes long ! il est long comme une vielle. Ce dernier est bas. Cet ouvrier est bien long. il est long à tout ce qu’il fait. cette besogne est bien longue. les arbres sont longs à venir, à croistre.
Quand le profit ou le secours que l’on attend pour sa subsistance ne doit venir que de long-temps, on dit fig. que C’est du pain bien long. vous aurez du p. 662bien quand vostre oncle sera mort, c’est du pain bien long.
On dit fig. & prov. d’Un homme habile & intelligent en quelque affaire, qu’Il en sçait les longues & les breves.
Le long, Du long, Au long. prép. de lieu. En costoyant. Le long de la riviere. au long du bois. allez tout du long de l’eau. tout le long de la prairie. tout le long du chemin.
Il est aussi préposition de temps, & signifie Durant. Il a jeusné tout le long du Caresme. tout du long de l’année. il a prié Dieu tout le long de la Messe.
Au long sign. aussi, Amplement, & alors il est adverbe. Il a traité, il a expliqué cela bien au long. je vous escriray plus au long. il en a discouru bien au long.
On dit, qu’Un homme ne la fera pas longue, pour dire, qu’Il ne peut plus guere vivre.
On dit, Tirer de longue. pour dire, S’en aller bien loin. Quand il eut fait son coup il tira de longue. le cerf tire de longue.
On dit, d’Un homme qui differe & recule, qu’Il tire de longue.
On dit, Tirer de long., pour dire, Durer long-temps. Cette affaire là ne finira pas si-tost, elle tirera de long. cette maladie tirera de long.
A la longue. adv. Avec le temps, à la continuë. Il marche bien les premiers jours, mais à la longue il se lasse. à la longue tout s’use. à la longue on en viendra à bout.
De Longue main. adv. Depuis long-temps. Je le connois de longue main. il est mon ami de longue main.
Longuet, ette. adj. Diminutif de long, qui est un peu long. Cela est longuet. son discours a esté longuet, un peu longuet. il a la main un peu longuette.
Longis. s. Terme bas & populaire, qui se dit d’un homme qui est extremement lent à tout ce qu’il fait. C’est un longis. un vray longis.
Barlong, ongue. adj. Qui n’est pas également long par tout. On le dit d’un manteau, d’une soutane, d’une juppe &c. Ce manteau est barlong.
Oblong, ue. adj. Qui est plus long que large. Un carré oblong. une figure oblongue. ce jardin, cette place est d’une figure oblongue.
Longuement. adv. Durant un long-temps. Vivre longuement. il ne regna pas longuement. il a parlé longuement & a fort ennuyé toute l’assemblée.
Longueur. s. f. Estenduë de ce qui est long. Grande longueur. bonne longueur, juste longueur. cela est de bonne longueur. cela a tant de longueur sur tant de largeur. cette coste de vignoble, cette coste de mer a tant de longueur. la longueur d’une allée, d’un jardin, d’une muraille. la longueur du chemin. la longueur d’une pique, d’un baston, d’une perche &c. la longueur d’un manteau, d’une robe &c. il faut donner plus de longueur à ce manteau. quand ils furent à la longueur de la pique.
On appelle, Espée de longueur, Une grande espée, à la difference des petites espées, qu’on porte ordinairement à la Cour, & à la ville.
Longueur, se dit aussi de la durée du temps. La longueur du temps luy a fait oublier … la longueur des jours & des nuits. la longueur d’une harangue, d’un discours, d’un Sermon.
On dit aussi, La longueur d’une cadence, d’une syllabe.
Longueur, signifie aussi, Lenteur dans ce qu’on fait, dans le procedé, dans les affaires. Je suis ennuyé de la longueur de son procedé. je suis ennuyé de ses longueurs. ce sont des longueurs insupportables. d’estranges longueurs. c’est une longueur affectée. quelle longueur ! les longueurs de la chicane. il ne veut point finir cette affaire, il tire les choses en longueur.
Longanimité. s. f. Patience qui vient de bonté & de grandeur d’ame. Ce Prince n’a differé si long-temps la punition qui estoit deuë à ce crime, n’a attendu si long-temps le repentir de ce coupable que par pure longanimité.
Longitude. s. f. Terme d’Astronomie & de Geographie. La distance du Couchant au Levant. On compte les degrez de longitude depuis le premier meridien. prendre les longitudes. ce lieu a tant de degrez de longitude, tant de latitude. ce seroit un beau secret de pouvoir trouver les longitudes sur mer.
Longe. s. f. Morceau de veau coupé, qui comprend la moitié de l’eschine, & tient depuis l’espaule jusqu’à la queuë. Une longe de veau. une bonne longe de veau. manger d’une bonne longe.
Longe, signifie aussi, Un morceau de cuir coupé en long. Courroye, laniere. La longe d’un cheval. ce cheval marche sur sa longe. il rompra sa longe. les longes d’un oiseau de proye.
Allonger. v. act. Faire qu’une chose soit plus longue ou en estenduë, ou en durée. Allonger une table. allonger une galerie. allonger un habit, une juppe. allonger des estriers. allonger le cou &c. allonger le bras. allonger les jambes &c. allonger le temps. allonger un procés. allonger une affaire. allonger le travail. allonger une procedure &c.
On dit, Allonger un coup d’espée. allonger une estocade, pour dire, Porter un coup d’espée, une estocade en allongeant le bras.
On dit aussi fig. Allonger une estocade. allonger l’estocade : Et cela se dit d’un escroc qui demande de l’argent à emprunter sans estre en pouvoir ou en dessein de le rendre.
On dit fig. Allonger le parchemin, pour dire, Faire de longues escritures dans le dessein d’en tirer plus de profit. Il signifie aussi, Tirer une affaire en longueur par des formalitez & des chicanes inutiles.
On dit aussi fig. Allonger la courroye, pour dire, User d’une grande oeconomie dans la depense. Porter les profits d’une Charge, d’un Employ plus loin qu’ils ne devroient aller communément. Il a une grande famille, & peu de revenu, il faut qu’il allonge bien la courroye pour aller jusqu’au bout de l’année. cet employ ne luy vaudroit pas tant s’il n’allongeoit un peu la courroye.
Allongé, ée. part.
Allonge. subst. fem. Piece qu’on met à un habit, à un meuble pour l’allonger. Mettre une allonge à une juppe. il faut mettre une allonge à ces rideaux.
Allongement. subst. m. v. Action par laquelle on allonge, & ce qui est ajousté à la longueur de quelque chose. L’Allongement d’un canal, d’un jardin.
Il signifie aussi, Lenteur affectée & recherchée dans les affaires. C’est un homme qui cherche, qui trouve tousjours des allongements dans les affaires. ce ne sont qu’allongements.
Prolonger. v. act. Faire durer plus long-temps, rendre de plus longue durée. Prolonger une affaire. prolonger une treve. prolonger les maux, les miseres de quelqu’un. prolonger la guerre. prolonger le terme d’un payement. prolonger la vie. prolonger les jours.
Prolongé, ée. part.
Prolongation. substantif feminin. Le temps qu’on adjouste de plus a la durée de quelque chose. Aprés la prolongation de la treve. il a p. 663obtenu une prolongation de six mois. prolongation de terme.
rallonger [Additions et corrections]
Rallonger. v. a. Rendre plus long. Rallonger un estrier Rallonger une juppe, un manteau.
Il est aussi neutre passif. Cette corde s’est rallongée en serrant. Elle s’est rallongée d’un pouce, de deux pouces.
Se forlonger. v. n. p. Il se dit proprement du cerf, quand estant chassé il tire de longue.
Il se dit aussi fig. des affaires qui traisnent en longueur.
Loin. adv. de lieu. (Quelques uns escrivent encore Loing.) A grande distance. Bien loin. fort loin. si loin. il demeure loin. aller loin. revenir de loin. voir de loin. entendre de loin. d’aussi loin qu’il l’apperceut. sa veuë porte loin, fort loin. regarder de loin. parler de loin. un fusil qui porte loin. il a esté tué de loin. atteindre de loin. pousser bien loin ses conquestes, sa victoire.
On dit prov. de ceux qui au retour des pays lointains racontent des choses incroyables. A beau mentir qui vient de loin.
On dit fig. qu’On voit venir un homme de loin, pour dire, qu’Encore que dans son discours il prenne un grand detour, on ne laisse pas de voir où il veut venir, quelle est son intention.
On dit aussi fig. Revenir de loin, de bien loin, pour dire, Reschapper d’une maladie tres-perilleuse ou de quelque extreme danger, se restablir aprés quelque disgrace. Il a esté bien malade, il est revenu de loin. il s’est restabli à la Cour, le voilà revenu de loin. On dit prov. dans le premier sens, que La jeunesse revient de loin, de bien loin.
On dit fig. Rejetter, renvoyer quelque chose bien loin, pour dire, La rebuter.
On dit fig. en matiere de sciences, Aller loin, pour dire, Y faire progrés. Aristote a esté loin. bien loin dans la connoissance des choses naturelles. saint Augustin a esté bien loin dans les matieres de la grace.
On dit encore, Aller loin, pour dire, Faire fortune. Il est homme d’esprit, & il a des amis à la Cour, il ira loin, il peut aller loin. cette charge le peut mener loin.
On dit aussi d’Un homme qui s’expose trop à la guerre, ou qui abuse de sa santé, qu’Il n’ira pas loin, s’il continuë, pour dire, qu’Il ne vivra pas long-temps.
On dit encore en matiere d’affaires & de questions delicates, Aller loin, pour dire, S’engager beaucoup. Si on remuë une fois cette affaire, cette question, on ira loin. Demeurez-en là, n’allez pas plus loin, vous choquez la Religion.
On dit prov. Pas à pas, on va bien loin.
On dit aussi, qu’Une chose va plus loin qu’on ne pense, pour dire, qu’Elle est de plus de consequence qu’on ne croit.
On dit aussi, qu’Une affaire, qu’une difficulté menera loin, pour dire, ou qu’Elle tirera de longue, ou qu’elle engagera plus avant qu’on ne veut.
On dit encore, Mener, porter, pousser une affaire loin, pour dire, La rendre importante & considerable par ses soins, par sa poursuite.
On dit encore, Porter loin, pousser loin sa haine, son ressentiment, pour dire, Donner de grandes marques de haine, de ressentiment. Vous poussez trop loin vostre ressentiment, vostre animosité, vostre critique &c.
On dit, Parents de loin, pour dire, Dans un degré fort reculé. Ils sont parents, mais c’est de loin.
Au loin. adv. En un lieu, en un païs reculé, escarté de celuy où on est. Il s’en est allé au loin. au haut & au loin. il cherche ses avantures au loin. les renards ne mangent pas les poules de leurs voisins, ils vont chasser au loin.
Loin a Loin, de loin a loin. adv. A une distance considerable de lieu ou de temps, eû egard à la chose dont on parle. Planter des arbres loin à loin. les maisons, les hameaux y sont semez loin à loin. il ne me vient plus voir que de loin à loin. je ne le voy pas souvent, mais de loin à loin. les fusées se tiroient de trop loin à loin.
Loin est aussi préposition de lieu, & a la mesme signification que
Loin adverbe. Loin du lieu où vous estes. loin de la ville. loin d’icy. ils sont loin l’un de l’autre.
On dit dans l’imperatif, Loin d’icy, prophanes. loin de nous des pensers si funestes, pour dire, Arriere de nous.
On dit prov. Qui est loin des yeux, est loin du cœur.
On dit aussi en raillant d’Un homme qui loge prés de l’Eglise, & qui n’est guere devot. Prés de l’Eglise & loin de Dieu.
On dit fig. qu’Un homme est loin de son compte, pour dire, qu’Il s’en faut beaucoup qu’il ne reussisse dans ses pretentions.
On dit encore de deux personnes qui sont en traité, en marché de quelque chose, & qui ne peuvent convenir ensemble, tomber d’accord, qu’Ils sont encore tous deux loin de compte, bien loin de compte.
On dit aussi, Parler au plus loin de sa pensée, pour dire, Parler contre ce qu’on pense, contre son sentiment.
Et on dit d’Un homme qui est sans prevoyance, qu’Il ne voit pas plus loin que le bout de son nez.
Loin, se construit aussi avec les verbes ou à l’infinitif avec la particule de, ou au subjonctif avec la particule que, & il signifie au lieu de, tant s’en faut que. Bien loin de me remercier, il m’a dit des injures. bien loin de se repentir, il s’obstine dans son crime. loin qu’il soit disposé à vous faire satisfaction, il est homme à vous quereller.
Lointain, aine. adj. Qui est fort loin du lieu où l’on est, où dont on parle. Il ne se dit que des païs, terres, & regions, & des peuples & des nations, non pas des hommes, ny des autres choses. Un pays lointain. des regions lointaines. des climats lointains. peuples lointains. nations lointaines.
On appelle en termes de Peinture, Le lointain d’un tableau, Ce qui paroist de plus eloigné à la veuë dans le païsage d’un tableau. Cette figure fait bien dans ce lointain. ce lointain là est fort beau. Et en ce sens il est substantif.
Eloigner. v. act. Escarter une chose ou une personne loin d’une autre. Eloignez cette chaise du feu. eloignez cette table de cette fenestre. eloignez davantage ces livres, ils sont trop proches l’un de l’autre. eloignez-les l’un de l’autre. il faut eloigner ce jeune homme des mauvaises compagnies qu’il frequente. on l’a eloigné de ses parents, de son pays. eloigner quelqu’un de la Cour, d’auprés du Roy. le Roy veut que ce Prince eloigne de luy, d’auprés de luy ceux qui luy ont donné de mauvais conseils. eloignez de vous toutes ces mauvaises pensées. prions Dieu qu’il eloigne cette tempeste, ce malheur, ce fleau de dessus nos testes. on vous veut joüer un mauvais tour, eloignez-vous pour quelque temps. s’eloigner de son pays. s’eloigner du rivage. il faut s’eloigner des occasions du peché.
On dit en termes de Peinture, qu’Une figure s’eloigne bien dans un tableau, pour dire, qu’Elle paroist bien eloignée.
On dit, qu’Une personne ne s’eloigne pas de quelque chose, pour dire, qu’Elle n’y tesmoigne pas de repugnance, ou mesme qu’elle y a de la disposition. Il ne s’eloigne pas beaucoup de donner les mains à ce qu’on luy demande, il ne paroist pas qu’il s’eloigne fort de la proposition qu’on luy fait.
p. 664On dit aussi, S’eloigner de son devoir. s’eloigner du respect qu’on doit à quelqu’un, pour dire, Manquer à son devoir, manquer au respect qu’on doit à quelqu’un.
Il signifie aussi, Retarder, differer. Il a eloigné cet accommodement, ce mariage. toutes ces difficultez eloignent la paix. les chicanes ont eloigné le jugement de ce procés.
Il signifie fig. Donner de l’alienation. Il n’y a rien qui eloigne plus les cœurs, les esprits, les affections que les mespris, les mauvais traitements &c.
Eloigné, ée. part. Il a les significations de son verbe. Païs eloignez. temps eloignez. posterité eloignée.
On dit, qu’Un homme est bien eloigné de faire une chose, pour dire, qu’Il n’en a pas l’intention ou le pouvoir. Il est bien eloigné de faire ce que vous dites, ce que vous souhaitez. il en est bien eloigné.
On appelle, Causes eloignées, Les causes qui ne sont pas immediates.
On dit, qu’Une chose est fort eloignée de la verité, pour dire, qu’Elle n’est pas vraye.
Eloignement. s. m. v. Action par laquelle on eloigne. Vous l’avez osté d’avec ses parents & vous pensez par cet eloignement. l’eloignement de ce Seigneur qui a eu ordre de se retirer de la Cour. l’eloignement des occasions du peché. il vit dans un grand eloignement de Dieu. il faut craindre que Dieu ne s’eloigne de nous, car l’eloignement de Dieu est une chose terrible.
Il signifie aussi, Absence. Son eloignement de la Cour, des affaires. ce cruel, ce triste & fascheux eloignement.
Il signifie aussi, Distance. L’eloignement de nos maisons, de nos terres nous empesche de nous voir plus souvent. cette maison de campagne est dans un eloignement raisonnable de Paris. il faut regarder cette statuë, cette perspective dans un certain eloignement. l’eloignement des temps est cause de l’obscurité qu’il y a dans une telle histoire.
On dit des objets qui terminent la veuë dans une distance fort eloignée, qu’On les voit en eloignement. la veuë est admirable en ce lieu là. on y voit des costeaux, des prairies, la riviere qui serpente, & Paris en eloignement.
Eloignement, se prend aussi quelquefois pour l’endroit qui paroist le plus eloigné à la veuë dans le paysage d’un tableau. On voit dans l’eloignement des bergers qui &c. En ce sens il n’a guere d’usage qu’estant employé avec la proposition dans.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.