En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

résidence

RÉSIDENCE

nom féminin
xiiie siècle. Emprunté du latin médiéval residentia, « séjour, logis », lui-même dérivé de residere, « rester assis » et « séjourner, demeurer ».
1.  Le fait d’être établi de manière durable ou permanente en un lieu, d’y avoir sa demeure. Fixer sa résidence dans tel pays, dans telle ville. C’est son lieu de résidence.
▪  Spécialement. droit. Assignation à résidence, Assigner à résidence, voir Assignation, Assigner. Résidence surveillée, mesure préventive de police faisant obligation à quelqu’un de résider en un lieu fixé par les autorités et de soumettre ses déplacements à leur contrôle. – administration. Indemnité de résidence, allouée aux agents de la fonction publique pour réduire les écarts du coût de la vie existant entre les diverses zones géographiques où ils sont affectés. Obligation de résidence, obligation imposée à certains fonctionnaires d’habiter là où ils exercent leurs fonctions. Les préfets, les sous-préfets, les chefs d’établissement scolaire ont une obligation de résidence ou sont obligés à la résidence, à résidence. S’emploie aussi en droit canon. Les évêques diocésains sont obligés à résidence. – ethnologie. Le fait, pour de jeunes époux, de s’établir en un lieu selon le système de parenté de la société dans laquelle ils vivent. Étudier les modes de résidence de diverses populations. Résidence matrilocale, patrilocale. Résidence alternée, voir Alterné. – beaux-arts. littérature. Séjour que fait un artiste au sein d’un organisme, d’un établissement public ou privé, afin d’y travailler, d’y réaliser une œuvre. Des écrivains en résidence. Par métonymie. Ces ateliers ont été transformés en résidence d’artistes.
2.  Lieu, demeure où l’on est ainsi établi. Il change régulièrement de résidence. Résidence principale, Résidence secondaire, voir Principal, Secondaire.
▪  Spécialement. Demeure officielle d’un souverain, d’un chef d’État, d’une haute personnalité du gouvernement. L’Élysée est la résidence du président de la République française. Résidences royales, sous l’Ancien Régime, domaines appartenant à la Couronne, où le roi résidait plus ou moins durablement avec la cour. Les châteaux de Chambord, de Fontainebleau étaient des résidences royales. En 1682, Louis XIV s’installa à Versailles dont il fit la principale résidence royale.
▪  droit. Lieu où vit effectivement une personne, par opposition au domicile, où elle est officiellement établie. On peut avoir plusieurs résidences mais on ne peut avoir qu’un seul domicile. Résidence de la famille, lieu où s’exerce la communauté de vie des époux (on a dit aussi Domicile conjugal). – administration. Résidence administrative, commune où se trouve le service, l’établissement auquel est affecté un agent de la fonction publique. – fiscalité. Résidence fiscale, pays où une personne physique ou morale s’acquitte de ses obligations fiscales (on dit aussi Domicile fiscal). – tourisme. Résidence mobile, habitation légère et transportable, faite d’éléments préfabriqués ◉ (cette locution doit être préférée à l’anglais Mobile home).
3.  Ensemble de logements collectifs constituant une unité, pourvu de services ou d’équipements communs et généralement doté d’un certain confort. Une résidence de luxe. Une résidence médicalisée pour les personnes âgées. Une résidence universitaire. Résidence hôtelière, établissement qui loue des chambres ou des appartements meublés et propose divers services d’hôtellerie à sa clientèle.
4.  histoire. Dans les pays placés sous protectorat français. Charge de résident général ou supérieur ; lieu qui abritait les services dépendant de celui-ci et sa demeure officielle. La résidence de Rabat, au Maroc. Par métonymie. Temps pendant lequel un résident exerçait ses fonctions. Sous la résidence de…
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.