secondaire

SECONDAIRE

Prononciation : (c se prononce g) adjectif
Étymologie : xiiie siècle. Emprunté du latin secundarius, de même sens, lui-même dérivé de secundus, « qui suit, qui vient après ; deuxième » et, au figuré, « qui va dans le même sens, favorable, propice ».
1. Qui vient en second dans une succession, une suite, un classement ; qui provient ou dérive d’autre chose (souvent par opposition à Primaire). Le stade secondaire d’un processus. Les branches secondaires d’un arbre. Couleur secondaire, que l’on obtient en combinant deux couleurs primaires.
▪ Surtout dans des emplois spécialisés. Marque de domaine : géologie. L’ère secondaire ou, elliptiquement et subst., le Secondaire, l’ère qui succède à l’ère primaire et comprend le Trias, le Jurassique et le Crétacé (on dit aussi le Mésozoïque). La fin de l’ère secondaire a été marquée par la disparition des grands dinosaures. Par métonymie. Des terrains secondaires riches en fossiles. – Marque de domaine : géographie. Se dit d’une formation végétale qui s’installe à la suite d’une perturbation importante ayant entraîné la disparition de la formation originale. La garrigue, qui résulte de la régression des chênaies due au surpâturage et aux incendies, est une formation secondaire. – Marque de domaine : botanique. Tissu secondaire, produit par le cambium ou le phellogène d’une plante. Les tissus secondaires permettent à la plante de croître en épaisseur. – Marque de domaine : biologie. Marque de domaine : physiologie. Caractère sexuel secondaire, voir Sexuel. – Marque de domaine : pathologie. Qualifie une maladie qui se trouve dans sa deuxième phase. Syphilis primaire, secondaire, tertiaire. – Marque de domaine : économie. Secteur secondaire, par opposition aux secteurs primaire et tertiaire, désigne l’ensemble des activités de transformation des matières premières en produits manufacturés, l’industrie. – Marque de domaine : bourse. Marché secondaire, sur lequel les actions et les obligations sont revendues, par opposition au marché primaire, où elles sont émises. – Marque de domaine : enseignement. Se dit de l’enseignement du second degré, dispensé au collège et au lycée. L’enseignement secondaire ou, elliptiquement et subst., le secondaire. Études secondaires. École secondaire (anciennement), voir École. – Marque de domaine : psychologie. Dans les classifications de la caractérologie, se disait d’une personne qui ne réagit pas immédiatement à ce qui lui arrive, mais en est affectée profondément et durablement, par opposition à Primaire. – Marque de domaine : électricité. Enroulement secondaire, bobinage qui fournit du courant électrique à la sortie d’un transformateur, par opposition à Enroulement primaire, bobinage d’entrée d’un transformateur. Par métonymie. Courant secondaire, courant ainsi fourni. Intensité, tension du courant secondaire ou, elliptiquement, intensité, tension secondaire. – Marque de domaine : chimie. Se dit d’un alcool, d’un amide ou d’une amine dont la formule est la même que celle d’un alcool, d’un amide ou d’une amine primaires, à cette différence près qu’un radical se substitue à un atome d’hydrogène.
2. Qui le cède en importance à une autre personne, à une autre chose (souvent par opposition à Principal) ; qui n’est pas essentiel, est accessoire. Emprunter une route secondaire. Résidence secondaire, destinée à la villégiature. Un personnage, un rôle secondaire. Un alexandrin classique comporte une césure et des coupes secondaires. Ce point est secondaire, très secondaire.
▪ Spécialement. Marque de domaine : droit administratif. Ordonnateur secondaire, qui engage des dépenses dans la limite des crédits qui lui sont délégués par un ordonnateur principal. – Marque de domaine : pharmacie. Effet secondaire d’un médicament, qui n’est pas l’effet recherché mais peut se produire. Un effet secondaire peut être néfaste, neutre ou bénéfique.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.