école

ÉCOLE

nom féminin
Étymologie : xie siècle, escole. Emprunté du latin schola, « loisir consacré à l’étude, leçon, lieu d’enseignement », lui-même du grec skholê, « arrêt », d’où « loisir, étude, école philosophique ».

I.

I. Avec une majuscule, autrefois, l’École, l’enseignement de la théologie et de la philosophie donné dans les écoles ecclésiastiques et dans les universités médiévales ; l’ensemble des philosophes et des théologiens scolastiques.
Saint Thomas d’Aquin était appelé l’Ange de l’École. Ce sont les termes mêmes de l’École. Par extension. A désigné les universités en général. À Paris, le quartier des Écoles, appelé aussi Quartier latin.

II.

II. Les grandes écoles.
Se dit aujourd’hui d’établissements d’enseignement supérieur tels que, par ordre chronologique de fondation, l’École nationale supérieure des beaux-arts, l’École navale, l’École polytechnique, l’École normale supérieure, l’École des langues orientales, l’École spéciale militaire de Saint-Cyr, l’École centrale des arts et manufactures, l’École nationale d’administration. Se dit aussi de certains établissements français à l’étranger. École française d’Athènes. École française de Rome. École biblique française de Jérusalem.

III.

III. Expr.
Un exercice d’école, un exercice intellectuel sans rapport avec la réalité. Une hypothèse d’école, une hypothèse peu vraisemblable, qui n’est pas fondée sur une observation et ne sert qu’à nourrir la réflexion. Sentir l’école, avoir des manières, une allure, un style pédants et conventionnels ; manquer d’aisance. Sa démonstration sent l’école. Terme d’école, argot d’école, qui font partie du vocabulaire traditionnel de certaines écoles ou de certaines disciplines.

IV.

IV. Établissement où l’on donne un enseignement collectif, général ou spécialisé, et, par métonymie, instruction primaire et secondaire.
1. Établissement où les enfants reçoivent un enseignement élémentaire. École publique, laïque. École libre, privée, confessionnelle. L’école maternelle accueille les enfants n’ayant pas atteint l’âge de six ans. L’école primaire est ouverte aux enfants de six à onze ans. École communale. Maître, maîtresse d’école, instituteur, institutrice. Tenir école ou faire l’école (vieilli), être instituteur.
▪ Anciennement. Petites écoles, désignait jusqu’à la Révolution les écoles d’enseignement élémentaire. Racine fut élève des petites écoles de Port-Royal. Écoles chrétiennes, instituées au xviie siècle par saint Jean-Baptiste de La Salle pour l’instruction des enfants pauvres. Frères des écoles chrétiennes, religieux qui y enseignent. École secondaire, où l’on enseignait les humanités ainsi que les éléments de la langue grecque et de la langue latine.
▪ Spécialement. Établissement public ou privé qui dispense une formation spécialisée. École normale d’instituteurs et d’institutrices, naguère, école ouverte dans chaque département pour assurer la formation pédagogique de ces enseignants. L’école Estienne. L’école Boulle. L’école hôtelière de Paris.
▪ Par extension. École du soir, enseignement ouvert le soir à des adultes dans les écoles communales.
2. Bâtiment où se donne l’enseignement. Construire une nouvelle école. Un préau d’école. Une école spacieuse, bien adaptée aux besoins des enfants.
3. Ensemble des élèves, des instituteurs, des agents de service d’une école. L’accident a mis toute l’école en émoi.
4. L’institution scolaire. Depuis un siècle, l’école n’a cessé d’améliorer ses méthodes. Garder un bon souvenir de l’école. Les œuvres complémentaires de l’école. École active, conception pédagogique dans laquelle est favorisé l’esprit d’initiative.
5.  Expr. Renvoyer quelqu’un à l’école, lui faire sentir l’insuffisance de son instruction. Faire l’école buissonnière, au lieu d’aller en classe, se promener en jouant dans les champs et, par extension, en parlant d’un adulte, ne pas aller à son travail. Avoir été éduqué à la vieille école, avoir bénéficié, pour sa formation, de traditions anciennes et de méthodes confirmées.

V.

V. Établissement qui prépare à des activités particulières.
1.  Une école de musique, de chant, de dessin, de danse. Une école de voile, de ski. École de conduite automobile, généralement appelée Auto-école.
2.  Marque de domaine : militaire. Instruction dispensée à des soldats. L’école du peloton. L’école du bataillon. École de tir.
3.  Marque de domaine : équitation. Basse école, équitation élémentaire. Haute école, équitation savante. Expr. Ce cheval a de l’école, il a été dressé au manège.

VI.

VI. Ce qui concourt, par l’effet de l’expérience et en dehors des activités d’enseignement ou d’instruction proprement dites, à la formation de la personnalité.
Un caractère formé à l’école de l’adversité. Il a surtout connu l’école de la rue. Le sport est une école d’énergie. Expr. Être à rude école, à dure école, faire un apprentissage sévère. Avoir été à bonne école, avoir bénéficié des meilleurs exemples.
 Titres célèbres : L’École des maris (1661) et L’École des femmes (1662), comédies de Molière.

VII.

VII. Ensemble des savants ou des artistes qui s’inspirent des enseignements d’un homme, qu’ils considèrent comme leur maître.
L’école de Pythagore. L’école de Phidias. L’école de Platon, d’Aristote, d’Épicure. L’école d’Hippocrate, de Galien. Groupe de savants, de penseurs, que rapproche une doctrine commune et, par extension, l’ensemble des idées qu’ils expriment. L’école d’Alexandrie. Dès le Moyen Âge, les écoles de Montpellier, de Cordoue ont été célèbres en médecine. L’école classique, l’école romantique, les deux tendances littéraires qui s’affrontèrent au début du xixe siècle. L’école positiviste d’Auguste Comte.
▪ Marque de domaine : beaux-arts. Ensemble des artistes appartenant aux mêmes générations, adoptant des styles apparentés ou travaillant dans un même lieu. L’école florentine, vénitienne. L’école flamande. L’école de Barbizon. L’école de Paris.
▪ Expr. Faire école, rassembler un certain nombre de disciples autour de ses conceptions ; susciter des imitateurs. Se mettre à l’école de quelqu’un, suivre son enseignement ou, par extension, son exemple. École de pensée, famille d’esprits, personnes qui partagent les mêmes convictions ou qui se rejoignent sur des notions essentielles. Appartenir à la même école de pensée. Un chef d’école.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.