point

I. POINT

nom masculin
Étymologie : xie siècle. Issu du latin punctum, « piqûre, petit trou, point », lui-même dérivé de pungere, « piquer ».
↪ voir aussi : II. Point (adv. de négation)

I.

I. Piqûre faite dans un tissu avec une aiguille enfilée.
Coudre à grands points. Il n’y a qu’un point ou deux à faire pour recoudre cela. Un point d’arrêt, qui est placé à l’extrémité d’une couture, pour empêcher le tissu de se déchirer. Faire un point d’ourlet. Point devant, que l’on fait en avant du précédent, sans revenir sur lui, par opposition à Point arrière, pour lequel on pique l’aiguille en reculant sur le point précédent, de manière à le reprendre. Loc. Faire un point à un vêtement, le réparer sommairement.
▪  Par métonymie. Nom attribué aux différentes manières de coudre, de broder, de tricoter, etc., suivant leur forme ou leur origine. Le point de croix, de chaînette, de bourdon, de feston. Point de Venise. Une dentelle au point d’Alençon. Point à la reine. Tricoter au point mousse, au point de riz, au point de Jersey. Petit point, gros point de tapisserie, où l’aiguille prend un seul fil, deux fils du canevas. Cet ouvrage est fait au petit point.
▪  Par analogie. Marque de domaine : maroquinerie. Chacun des petits trous que l’on fait à des courroies ou à des ceintures, pour y passer l’ardillon. Raccourcir une courroie d’un point, de deux points. – Marque de domaine : chirurgie. Point de suture, couture effectuée pour réunir les bords d’une plaie. – Marque de domaine : menuiserie. Parquet en points de Hongrie, dont les lames sont disposées en rangs obliques, évoquant le motif de broderie ainsi nommé.

II.

II. Très petite figure ronde.
Chaque face d’un dé est marquée de points. Les points de la carapace d’une coccinelle. Point noir, point blanc, nom donné à certains comédons de la peau. Fam. Pour désigner les francs-maçons. Les frères trois-points, voir Frère. Par extension. Tout objet qui, du fait de son éloignement, paraît de dimension réduite et de circonférence régulière. De la Terre, une étoile a l’aspect d’un point brillant.
▪  Spécialement. Petite marque ronde servant de signe graphique et, en particulier, de signe de ponctuation. La lettre j est surmontée d’un point. Les points et les tirets de l’alphabet Morse. L’écriture Braille utilise des points en relief. Points-voyelles, dans certaines écritures sémitiques, signes diacritiques représentant les voyelles. Le tréma consiste en deux points notés horizontalement sur la seconde de deux voyelles juxtaposées pour indiquer que celle-ci se prononce et ne forme pas un seul phonème avec la première. On fait suivre d’un point des abréviations comme op. pour opus, M. pour Monsieur. Les points conducteurs, qui servent, dans une table des matières, à compléter une ligne. Expr. fig. et fam. Mettre les points sur les i, s’expliquer nettement pour lever toute équivoque.
▪  Marque de domaine : grammaire. Le point est un signe de ponctuation forte qui marque l’achèvement de la phrase. Point d’exclamation (!), d’interrogation (?), voir Exclamation, Interrogation. Les points de suspension (…), qui montrent que la phrase est inachevée ou suggèrent un prolongement possible de la pensée, une hésitation. Point à la ligne, point final, indications données au cours d’une dictée ; fig., conclusion définitive. Un point c’est tout, se dit pour clore une discussion, imposer son opinion. Les deux-points (:), voir ce mot. Le point-virgule (;), séparant des propositions unies par une idée logique, ou les parties d’une proposition lorsqu’elles sont d’une certaine étendue ou comportent déjà des virgules.
▪  Marque de domaine : mathématiques. Un des signes de la multiplication (.) ou, sous forme redoublée, de la division (:). Spécialement. Point décimal, dans les pays anglo-saxons et pour les affichages numériques, signe utilisé à la place de la virgule pour la numération décimale. – Marque de domaine : musique. Signe qui, placé derrière une note, augmente de moitié sa valeur. Une double barre précédée de deux points indique la reprise d’un fragment, d’une phrase musicale. Point d’orgue, voir Orgue. – Marque de domaine : cartographie. Point coté, sur une carte, petit rond accompagné d’une indication d’altitude. – Marque de domaine : sculpture. Au pluriel. Marques que l’on fait sur les parties les plus saillantes d’une statue qu’on veut copier. Mettre une statue aux points, la dégrossir de manière que l’artiste n’ait plus qu’à l’achever. Metteur aux points, artisan chargé de cette tâche.

III.

III. Portion de l’espace précisément déterminée.
1.  Dans des emplois spécialisés. La plus petite portion d’étendue qu’il est possible de concevoir et dont on peut déterminer l’exacte position par le calcul ou par la lecture des coordonnées. Marque de domaine : mathématiques. Point d’un ensemble, élément constitutif de cet ensemble. Le point A de l’ensemble A, B, C. Toutes les figures géométriques sont des ensembles de points. Dans un plan, deux droites non parallèles et non confondues se coupent en un point. Le point d’origine d’un repère orthonormé. L’abscisse et l’ordonnée d’un point. Point d’intersection. Point d’inflexion, endroit où une courbe concave devient convexe et traverse sa tangente. Point homologue. – Marque de domaine : dessin. Point de fuite, dans une représentation en perspective, endroit situé sur la ligne d’horizon, et vers lequel convergent les droites qui figurent les parallèles de la construction. – Marque de domaine : informatique. Point d’image, la plus petite surface correspondant, dans une image, à la limite de résolution d’un système de télécopie ou de télévision (on dit aussi Pixel).
▪  Marque de domaine : astronomie. Les apsides sont des points caractéristiques d’une orbite. Le nadir, le zénith sont des points opposés de la sphère céleste. Point culminant d’un astre, sa plus grande hauteur au-dessus de l’horizon. Points équinoxiaux, voir Équinoxial. Point gamma ou, plus souvent, point γ, situé sur l’équateur céleste, et correspondant à l’équinoxe de printemps (on dit aussi Point vernal). Points solsticiaux, les deux points de l’écliptique les plus distants du plan de l’équateur. – Marque de domaine : géographie. Les quatre points cardinaux, voir Cardinal I. Point géodésique, dont les coordonnées sont déterminées par la méthode de la géodésie ; désigne en particulier l’endroit situé dans chaque ville de France, déterminé par convention, et à partir duquel sont calculées toutes les distances avec les autres villes. Le point géodésique de Paris se situe sur le parvis de Notre-Dame. – Marque de domaine : marine. Position d’un navire en mer ou, par extension, d’un aéronef, établie en calculant sa latitude et sa longitude. Faire le point. Point estimé, point observé, voir Estimé, Observer. Porter le point sur la carte. Fig. et fam. Faire le point, dresser l’état des lieux, le bilan d’une situation.
▪  Marque de domaine : optique. Endroit où un rayon lumineux rencontre un autre rayon ou un dioptre. Le foyer d’une lentille est le point où convergent les rayons lumineux qui la traversent. Point d’incidence, voir Incidence. Point de dispersion, à partir duquel les rayons commencent à être divergents. Points nodaux, voir Nodal. Points conjugués, ensemble de deux points dont chacun est l’image de l’autre. Loc. Mettre au point un instrument d’optique (on dit parfois Mettre à son point de vue ou, simplement, à son point), allonger ou raccourcir le tube, de manière qu’il y ait, entre l’objectif et l’oculaire, la distance nécessaire pour voir distinctement l’objet vers lequel est pointé l’instrument. La mise au point de jumelles, d’un microscope, d’un appareil photographique. Par extension. Mettre au point un prototype, procéder à sa confection et à son achèvement. Être au point, être dans l’état voulu pour un bon fonctionnement. Voilà une technique bien au point. Fig. Une mise au point, un éclaircissement, une précision visant à rectifier une erreur.
2.  Lieu de l’espace qui, sans toujours présenter des dimensions réduites, est néanmoins précisément délimité ou déterminé ; endroit précis. Point de départ, de ralliement, de rencontre. Point de repère. Aller d’un point à un autre. Acheminer un objet en un point donné. Rond-point, voir ce mot. Un point d’eau. Un point de vente. Chercher un point d’appui. Point d’attache. Point d’insertion. Le point d’impact d’une météorite.
▪  Loc. Point de chute, lieu où tombe un corps et, par extension et fam., endroit où l’on peut s’installer temporairement. Point de non-retour, point de mire, voir Non-retour, Mire I. Point chaud, en géographie, zone du manteau terrestre à l’aplomb de laquelle on constate une intense activité volcanique et, fig., endroit particulièrement exposé, lieu où risquent de se produire des évènements violents. Ce quartier est un des points chauds de la ville. Point noir, endroit où apparaissent, où subsistent des difficultés. Ce carrefour est un point noir de la circulation. Le point culminant d’une chaîne de montagnes, où elle atteint sa plus haute altitude. Le point sublime d’une gorge, d’un canyon, qui, du fait de sa situation élevée, offre la vue la plus étendue. Point de vue, endroit à partir duquel on observe un paysage, une scène, belvédère ; lieu qui offre un panorama et, par métonymie, ce panorama lui-même. Selon le point de vue que l’on adopte, cette place paraît ronde ou ovale. Ce beffroi est un bon point de vue pour découvrir la ville. Venez admirer le point de vue. Fig. Façon de penser, manière d’envisager les choses et, par métonymie, opinion, pensée ainsi formulée. Du point de vue de l’administration. Concilier des points de vue différents.
▪  Spécialement. Marque de domaine : anatomie. Point d’émergence d’un nerf, lieu, situé à la surface de l’encéphale ou de la moelle épinière, où le nerf apparaît. Point déclive d’un organe (vieilli), voir Déclive. Les points d’acuponcture, les lieux précis du corps où peuvent être pratiquées, en acuponcture, les piqûres intradermiques. – Marque de domaine : médecine. Point pleurétique, de pleurésie (vieilli), endroit de la plèvre où se situe l’inflammation lors d’une pleurésie. Couramment. Avoir un point de côté, ressentir une douleur aiguë au flanc, sous les côtes. – Marque de domaine : phonétique. Le point d’articulation d’un phonème, voir Articulation. – Marque de domaine : mécanique. Point d’appui, endroit fixe sur lequel appuie la partie d’un outil, d’une machine exécutant un mouvement. Le point d’appui d’un levier. Point matériel, où l’on suppose, par convention, que se concentre la masse d’un corps. Point mort, voir Mort II.
▪  Marque de domaine : marine. Les points d’une voile, les différents angles formés par la rencontre de deux ralingues et à partir desquels on tend la voile. Point d’amure, de mât, d’écoute. Point d’ancrage, lieu où mouille un bateau et, fig., élément autour duquel s’articule une pensée. C’est le point d’ancrage de sa théorie. Fig. Point d’attache, endroit auquel on est lié de quelque façon (on dit aussi Port d’attache).

IV.

IV. Unité de divers systèmes de calcul.
1.  Unité de compte employée dans la plupart des jeux, des épreuves sportives, pour établir la marque. Le décompte des points. Il a perdu d’un point. Un handicap, une bonification de dix points. Au rugby, un essai marqué vaut cinq points. Gagner aux points un combat de boxe, en fonction des notes attribuées par les juges, par opposition à Gagner un combat par K.-O. Spécialement. Dans les jeux de cartes, valeur que l’on attribue à chaque carte ou à une combinaison de cartes, et qui varie selon les jeux. Au jeu de baccara, une carte de dix points compte pour zéro. Faire une partie en cent points.
▪  Loc. Donner, rendre des points à un adversaire, lui céder, au début de la partie, un certain avantage quantifié. Fig. Rendre des points à quelqu’un, avoir sur lui une supériorité assurée. Compter les points, assister à une discussion animée sans y prendre part, sans s’engager. Marquer des points, remporter un avantage sur autrui, montrer qu’on lui est supérieur.
▪  Prov. Pour un point ou Faute d’un point, Martin perdit son âne, la réussite ou l’échec d’une entreprise tient souvent à très peu de chose.
2.  Unité de la notation chiffrée établie pour apprécier la qualité, la compétence d’un élève, d’un candidat. Obtenir dix-huit points sur vingt. Il lui a été retiré deux points pour cette faute de grammaire. Bon point (vieilli), marque de satisfaction, autrefois matérialisée par un petit carton de couleur donné à l’élève par le maître. Fig. C’est un bon point pour lui, un élément qui joue en sa faveur.
3.  Dans divers domaines, unité d’une échelle de valeurs. Ce candidat a reculé de six points aux dernières élections, il a perdu six pour cent des suffrages exprimés. L’indice boursier a perdu trente points au moment de la clôture de la Bourse. Marque de domaine : monnaie. Point d’or, valeur attribuée à l’or qui servait, dans le système de l’étalon-or, à déterminer s’il était préférable d’effectuer un règlement en devises ou en or. – Marque de domaine : administration. Point d’indice salarial, unité de calcul permettant de fixer le montant d’un salaire de base. Point de retraite, unité de calcul en usage dans les régimes de retraite fonctionnant par répartition. Le permis à points, permis de conduire, attribuant à chaque conducteur un nombre initial de points qui peuvent lui être retirés à l’occasion de certaines infractions. – Marque de domaine : joaillerie. Centième du carat. – Marque de domaine : peinture. Unité conventionnelle de surface des toiles, dont la valeur varie selon le format des châssis. – Marque de domaine : typographie. Unité de mesure qui sert à déterminer la taille d’un caractère. Point Didot, unité typographique en vigueur en France. Douze points Didot valent un cicéro, couramment appelé un corps douze ou un douze. Un caractère d’imprimerie de huit points ou, couramment, de corps huit. – Marque de domaine : costume. Unité qui permet de calculer la taille d’un chapeau, d’un gant, d’une chaussure. Le point de Paris, le point anglais.

V.

V. Aspect d’un être, d’une chose ; moment d’un processus, étape d’un phénomène.
1.  État d’une affaire, d’une chose à un moment donné. La situation est arrivée à un point critique. J’ai repris mon ouvrage au point où je l’avais laissé. Porter quelque chose à son point de perfection. Expr. fam. Être mal en point, être en mauvaise santé, aller mal. Son entreprise est mal en point. Il en est toujours au même point, il n’a pas progressé, sa position, sa situation demeurent inchangées. Au point où nous en sommes, formule utilisée pour faire état de ce qui a été accompli et qui, suivie d’un point d’exclamation, marque le découragement, le dépit.
▪  Spécialement. Marque de domaine : aéronautique. Point fixe, moment où, l’avion étant arrêté en bout de piste avant le décollage, le pilote pousse les moteurs à plein régime en effectuant une série de vérifications.
2.  Degré qui peut être atteint ; limite rencontrée par une chose, un phénomène au cours d’un processus. Je n’ai jamais vu un homme obstiné à ce point. Il est permis de plaisanter, mais jusqu’à un certain point. Sa réputation est arrivée à un point tel qu’elle ne peut grandir davantage.
▪  Spécialement. Marque de domaine : physique. Ensemble de valeurs particulières des variables dont dépend l’état d’un système matériel et, par extension, valeur remarquable d’une de ces variables, généralement la température. Point critique, voir Critique I. Point de fusion, de liquéfaction, d’ébullition, température à laquelle s’accomplissent ces transformations, à une pression donnée. Point de rosée, température à laquelle apparaît la condensation. Point triple, qui correspond aux conditions de température et de pression auxquelles coexistent, en équilibre, les trois phases liquide, solide et gazeuse d’un même corps pur. Point eutectique, température constante à laquelle un mélange de plusieurs corps, dans des proportions précises, se solidifie ou fond en conservant la même composition, comme c’est le cas pour un corps pur. Le point eutectique d’un mélange d’étain et de plomb à 38 % de plomb correspond à la température de fusion 183 °C. Point de Curie, température à laquelle certains corps changent de propriétés magnétiques. – Marque de domaine : chimie. Point isoélectrique, voir Isoélectrique.
3.  Surtout dans des locutions à valeur temporelle. Le point du jour, le moment où le jour paraît, se lève. Au point du jour. Loc. prép. Sur le point de, juste avant de, en passe de. Sur le point de mourir, il lui a pardonné. La révolte est sur le point d’éclater. Loc. adv. À point, à point nommé, au bon moment, au degré parfait. Vous arrivez à point. Ce changement vient à point nommé. À point signifie aussi Comme il convient. Des légumes cuits à point. Un steak à point, ni saignant, ni trop cuit.
▪  Prov. Tout vient à point qui sait attendre (vieilli) ou Tout vient à point à qui sait attendre, avec du temps et de la patience, on vient à bout de tout. Rien ne sert de courir, il faut partir à point, par allusion à la fable de La Fontaine « Le Lièvre et la Tortue », pour dire qu’il faut se préoccuper des choses en temps voulu, et poursuivre son but sans se laisser distraire.
▪  Dans des locutions marquant la conséquence. Loc. prép. Au point de, jusqu’à. Il est absorbé par son travail au point d’en oublier le boire et le manger. Loc. conj. Au point que, à tel point que, tellement que (introduit une proposition consécutive à l’indicatif ou au conditionnel) ; pour que (introduit une proposition finale au subjonctif). Il est timide au point qu’il n’a osé parler. Être à tel point malade qu’on ne saurait se lever. Il faut l’enivrer au point qu’il ne puisse distinguer l’illusion de la réalité.

VI.

VI. Chacune des idées, des notions autour desquelles sont organisés un discours, une théorie, chacune des questions particulières que l’esprit isole pour en faire l’étude, l’analyse.
Un point de doctrine, de dogme. Point d’honneur, voir Honneur. Éclaircir un point de chronologie. Discuter un point de grammaire. Le point crucial d’un raisonnement. Le point litigieux d’une plaidoirie. Points d’accord, de désaccord, de controverse. Céder sur un point. Je vais être obligé de revenir, de m’attarder sur ce point. Le point faible d’un dossier. C’est un point secondaire, sans importance, de détail. Insister sur un point délicat. Par métonymie. Étape du raisonnement, partie du discours. Le premier point d’une dissertation, d’une démonstration.
▪  Absolument. Ce qu’il y a de plus important, d’essentiel dans une question, une difficulté. Il faut en venir au point. C’est un grand point que d’avoir obtenu cela.
▪  Marque de domaine : droit. Un point de fait, une question qui concerne l’établissement d’un fait. Un point de droit, qui se rapporte aux règles juridiques. Chaque attendu formule un point de fait ou un point de droit. – Marque de domaine : histoire. Les quatorze points, énumérés dans le discours de ce nom sur les buts de guerre des Alliés, qui fut prononcé le 8 janvier 1918 par le président américain Wilson et qui servit de base aux négociations de paix mettant fin à la Première Guerre mondiale.
▪  Loc. Point par point, de point en point, méthodiquement, dans le détail ; sans rien omettre. En tout point, en tous points, en toute chose, totalement, entièrement. Un artiste en tout point accompli. Il est en tout point conforme à ce que l’on attendait.
Voir aussi
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.