En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

interrogation

INTERROGATION

nom féminin
xiiie siècle. Emprunté du latin interrogatio, « question, interrogation ».
1. Action d’interroger ou de s’interroger. Son regard exprimait l’interrogation. Interrogation métaphysique. Par extension. La question que l’on pose. Répondre à une interrogation.
▪ Spécialement. Ensemble de questions posées à des élèves pour contrôler leurs connaissances. Interrogation écrite, orale. Une interrogation de géographie, d’anglais.
2.  grammaire. Phrase, énoncé servant à poser une question. Interrogation totale, qui porte sur l’ensemble de l’énoncé et à laquelle on répond par oui ou par non. Interrogation partielle, qui porte sur une partie de l’énoncé. Interrogation directe, exprimée dans une proposition indépendante ou principale. Interrogation indirecte, exprimée dans une proposition subordonnée qui suit un verbe de sens interrogatif. Point d’interrogation, signe de ponctuation (?) servant à marquer l’interrogation directe.
Remarque
L’interrogation directe exige l’inversion du sujet et du verbe. On doit dire : Quelle heure est-il ? et non Quelle heure il est ? Cette règle ne souffre aucune exception.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.