En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

poinçon

POINÇON

nom masculin
xiie siècle, poncon ; xvie siècle, poinçon. Dérivé d’une forme régionale poincer, « piquer », elle-même issue, par l’intermédiaire du latin populaire *punctiare, du latin pungere, « piquer ».
1.  Outil formé d’une pointe emmanchée de fer ou d’acier, de forme conique ou cylindrique, utilisé pour percer des trous. Le poinçon d’une brodeuse, d’un tailleur de pierre, d’un menuisier. Le mandrin est un poinçon servant à percer les métaux à chaud. L’étampe est un poinçon utilisé en maréchalerie. Le cordonnier troue les cuirs à l’aide d’un poinçon nommé alêne. En métallurgie, certains poinçons permettent aussi de découper et d’emboutir des tôles.
▪  Par analogie. charpente. Pièce de bois reposant sur l’entrait d’une ferme de charpente et dont l’autre extrémité est taillée en pointe pour soutenir les arbalétriers. Le poinçon d’un comble pyramidal.
2.  Bloc d’acier trempé portant, gravé en relief, un motif décoratif ou une marque distinctive et, par métonymie, le motif ou la marque qu’il permet d’imprimer. Un poinçon à tête de Minerve. Le poinçon de l’orfèvre, qui lui sert à frapper les ouvrages précieux d’or et d’argent. La marque d’un poinçon. De l’argenterie ancienne marquée au poinçon de Paris. Poinçon d’État, qui garantit la teneur en or fin d’une pièce d’orfèvrerie. Poinçon de maître, qui équivaut à la signature de l’orfèvre, du fabricant.
▪  Spécialement. numismatique. Le poinçon des monnaies, le bloc d’acier gravé avec lequel on frappe les coins des monnaies et des médailles et, par métonymie, l’empreinte ainsi obtenue. Les petits grains d’une médaille sont obtenus à l’aide d’un poinçon nommé grènetis. La contrefaçon de poinçons. – typographie. Le poinçon d’un caractère d’imprimerie, servant de modèle pour frapper les matrices qui permettent de fondre les caractères d’imprimerie. L’Imprimerie nationale détient les poinçons originaux du garamond.
3.  Anciennement. Tonneau estampillé, où l’on conservait du vin ou d’autres liquides. Un poinçon de vin, de cidre.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.