pas

I. PAS

nom masculin
Étymologie : xe siècle. Issu du latin passus, « écartement des jambes, pas », lui-même dérivé de pandere, « déployer, ouvrir ».
↪ voir aussi : II. Pas (adv. de négation)

I.

I. Mouvement, déplacement d’une personne qui marche.
1.  Chacun des mouvements accomplis par une personne ou un animal qui met un pied devant l’autre pour marcher ; rythme de ces mouvements, démarche, allure. Un pas en avant, en arrière. Un pas de côté. Faisons quelques pas ensemble. Il recula prudemment de trois pas. Marcher à petits pas, à grands pas, à pas lents, à pas feutrés. Guider, diriger, accompagner les pas de quelqu’un. Porter ses pas en un lieu (vieilli), s’y rendre.
▪  Aller d’un pas chancelant, hésitant. Marcher d’un pas léger, d’un pas rapide, d’un pas égal. Marcher d’un bon pas, à vive allure. Hâter, presser, ralentir le pas. Allonger le pas, faire des mouvements plus amples pour aller plus vite. Doubler, forcer le pas. Régler son pas sur celui d’un autre.
▪  Loc. adv. De ce pas, à l’instant même, sur-le-champ. J’y vais de ce pas. Pas à pas, petit à petit, par degrés. L’enquête progresse pas à pas. À chaque pas, partout ; à tout instant. Il rencontre des obstacles à chaque pas.
▪  Expr. Aller à pas de tortue, avec une excessive lenteur. Marcher à pas de loup, sans bruit, précautionneusement. Aller, marcher à pas de géant, à grandes enjambées et, fig., faire des progrès rapides. Marcher à pas comptés, aller à pas mesurés, avancer avec une lenteur délibérée et, fig., procéder dans une affaire avec beaucoup de circonspection. S’attacher, être attaché aux pas de quelqu’un, le suivre partout. Faire les cent pas, aller et venir en attendant quelqu’un, quelque chose. Salle des pas perdus, partie d’un hall de gare où les voyageurs attendent avant de monter dans les trains ; se dit aussi de grands vestibules d’autres édifices publics. La salle des pas perdus d’un palais de justice. Faire un faux pas, voir Faux I. Faire ses premiers pas, commencer à marcher et, fig., débuter dans une activité, dans une carrière. Fig. Faire le premier pas ou les premiers pas, faire les premières propositions, les premières démarches. Tout dépend du premier pas, le succès d’une affaire dépend de la manière dont elle a été engagée. Je ne ferai pas un pas de plus, je ne ferai pas d’autre concession. Faire un pas de clerc (fam.), une faute grossière, une bévue due à l’inexpérience ou à l’imprudence. Faire un pas en avant, progresser. Faire un pas en arrière, régresser légèrement ; revenir sur une concession faite antérieurement. Faire un pas en avant, deux pas en arrière, prendre une décision pour se raviser aussitôt. Faire de grands pas, progresser remarquablement. J’aurais baisé la trace de ses pas, formule hyperbolique exprimant l’adoration. Vieilli. Regretter ses pas, regretter la peine qu’on s’est donnée. Plaindre ses pas, n’être pas prêt à se donner de la peine.
▪  Expr. proverbiale. Il n’y a que le premier pas qui coûte, le plus difficile est de commencer.
2.  Trace, empreinte que laisse sur le sol le pied d’un homme ou d’un animal. Il vit des pas d’ours dans la neige.
▪  Expr. Retourner, revenir sur ses pas, retourner au lieu d’où l’on vient. Emboîter le pas à quelqu’un, voir Emboîter. Fig. Suivre les pas de quelqu’un, marcher sur les pas, dans les pas de quelqu’un, suivre son exemple, le prendre pour modèle. Fam. Cela ne se trouve pas sous le pas d’un cheval, cela ne se trouve pas sans peine.
▪  Se dit aussi du bruit que produit un homme ou un animal en marchant. J’entends des pas au loin. Je reconnaîtrais son pas entre tous !
3.  Distance parcourue en une enjambée. Une pièce de dix pas de long. Ce fusil porte à deux cents pas. Restez trois pas derrière moi. Ne pas quitter quelqu’un d’un pas, d’un seul pas, rester sans cesse à ses côtés (on dit aussi Ne pas quitter quelqu’un d’une semelle).
▪  Par exagération. Très courte distance. J’habite à deux pas, à trois pas d’ici. De la gare à l’hôtel, il n’y a qu’un pas. Fig. Il n’y a qu’un pas du rire aux larmes. De là à dire qu’il l’a fait exprès, il n’y a qu’un pas.
4.  Spécialement. Marque de domaine : danse. Marque de domaine : chorégraphie. Chacun des mouvements de pied établis par la tradition pour l’exécution d’une danse, d’un ballet, d’une œuvre chorégraphique. Esquisser un pas de danse. Des pas de menuet, de valse, de tango. Apprendre les pas de la gavotte. Un pas chassé, glissé. En danse classique, le relevé, le plié et l’entrechat sont des pas qu’on exécute sur place. Par extension. Partie, fragment d’un ballet qui n’est exécuté que par un ou quelques danseurs et non par l’ensemble du corps de ballet. Pas seul. Pas de deux, de trois, de quatre, etc., exécuté par deux, trois, quatre danseurs, etc.
▪  Marque de domaine : militaire. Allure qu’adopte une troupe en marche selon les ordres qu’elle reçoit. Pas cadencé. Pas accéléré. Pas redoublé, dont la cadence est deux fois plus rapide que la cadence ordinaire et, par métonymie, air, marche dont le tempo s’accorde à cette cadence. Pas gymnastique ou pas de gymnastique, allure de course cadencée. Pas de charge. Pas de parade, voir Parade I. Pas de l’oie, voir Oie. Contre-pas, voir ce mot. Aller, marcher au pas. Changer de pas, quitter un pas pour en prendre un autre, ou partir deux fois de suite du même pied. Marquer le pas, voir Marquer. Expr. fig. Au pas de course, au pas de charge, à toute allure. Mettre, remettre quelqu’un au pas, le forcer à obéir, à se plier à l’autorité.
▪  Marque de domaine : équitation. La plus lente des allures naturelles d’un cheval. Au pas ! Au trot ! Au galop ! Mettre son cheval au pas. Ce cheval va bien le pas. Le pas espagnol, allure lente dans laquelle le cheval élève et étend successivement chacun de ses antérieurs à l’horizontale. Par analogie. Les voitures roulaient au pas, très lentement.

II.

II. Action de passer, passage.
1.  Droit de passer, d’agir le premier ; préséance, priorité. Sous l’Ancien Régime, le parlement avait le pas sur les autres cours de justice. Selon le protocole, il a le pas devant vous, sur vous. Réclamer l’honneur du pas (vieilli), réclamer la préséance. Disputer le pas à quelqu’un. Céder le pas à quelqu’un, devant quelqu’un, le laisser passer et, fig., renoncer à rivaliser avec lui. Prendre le pas sur quelqu’un, sur quelque chose, l’emporter. Le bon sens a finalement pris le pas sur sa colère.
2.  Lieu de passage resserré (vieilli). Un mauvais pas, un lieu par où il est difficile ou dangereux de passer. S’emploie encore dans le vocabulaire géographique pour désigner un col, un défilé ou un détroit reliant deux mers. Le pas de Suse, col des Alpes dont Suse commande l’entrée du côté italien. Le pas de la Case, à la frontière du département des Pyrénées-Orientales et de l’Andorre. Le pas de Calais, détroit qui sépare Calais de Douvres et relie la Manche à la mer du Nord.
▪  Spécialement. Pas d’armes, au Moyen Âge, sorte de tournoi qui consistait à défendre un passage contre un adversaire simulé.
▪  Fig. Situation difficile ou périlleuse. Un pas glissant (vieilli), une affaire hasardeuse. S’emploie surtout dans des expressions. Se tirer d’un mauvais pas. Sauver, sortir quelqu’un d’un mauvais pas. Sauter, franchir le pas, prendre après avoir longtemps hésité une décision qui engage l’avenir (on dit aussi Passer le pas).
3.  Lieu de passage précédant le seuil ; marche, degré permettant l’accès dans un lieu. Il est resté sur le pas de la porte. Prenez garde, il y a un pas. En composition. Pas-de-porte, voir ce mot.
▪  Marque de domaine : militaire. Marque de domaine : sports. Pas de tir, emplacement à partir duquel on vise et tire sur la cible. Par analogie. Zone d’où s’effectue le lancement des missiles ou des engins spatiaux.

III.

III. Dans des emplois techniques et spécialisés.
Marque de domaine : géométrie. Distance, mesurée le long d’une génératrice, entre deux spires consécutives d’une hélice. – Marque de domaine : technique. Pas de vis, d’écrou, distance séparant deux filets d’une vis, d’un écrou. – Marque de domaine : aviation. Pas d’hélice, distance théorique qu’une hélice ferait parcourir à un avion ou à un navire à chaque rotation complète de ses pales. Une hélice à pas variable. – Marque de domaine : horlogerie. Pas de fusée, chacun des tours de la rainure en spirale taillée autour de la fusée d’une montre ancienne ou d’une horloge à poids.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.