En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

journal

JOURNAL

adjectif et nom masculin (pluriel Journaux).
xiie siècle, journel, jurnal, jornal, comme adjectif et comme nom. Dérivé de jour ou issu du bas latin diurnalis, « de jour ».
I.
I. Adjectif.
Anciennement. Relatif au jour, à chaque jour. Ne se rencontre guère que dans la locution Livre journal et, subst., journal, registre de commerce où l’on écrit, jour par jour et de suite, ce qu’on a reçu ou payé, acheté ou vendu, etc.
II.
II. Nom masculin.
1. Relation jour par jour de ce qui se passe ou s’est passé en quelque pays, en quelque endroit, en quelque affaire, etc. Journal du siège de Candie, de la campagne de Flandre de telle année. Journal du parlement de Paris, des audiences de telle cour. Tenir un journal. Le journal d’un voyage, d’une traversée. Journal de bord, voir Bord.
▪ Littérature. Journal intime ou, elliptiquement, journal, où l’auteur note, en principe pour lui-même, jour après jour, les évènements de sa propre existence, ses réflexions. Le journal intime d’Amiel. Le journal des Goncourt.
 Titres célèbres : Journal d’un bourgeois de Paris (œuvre anonyme du xve siècle) ; Journal d’un curé de campagne, de Georges Bernanos (1936).
2. Publication quotidienne ou périodique donnant les nouvelles et les accompagnant ou non d’articles de fond, de commentaires. Un journal quotidien, hebdomadaire, mensuel, trimestriel ou, elliptiquement, un quotidien, un hebdomadaire, un mensuel, un trimestriel. Publier un journal. Le directeur, la rédaction d’un journal. Les numéros, la collection d’un journal. Ouvrir, lire le journal. Coupure de journal. Les rubriques d’un journal. Journal du matin, du soir. Les journaux d’information, d’opinion. Crieur de journaux. Kiosque à journaux. Il a lu cela dans le journal, dans les journaux. Tous les journaux en parlent. Par analogie. Journal parlé, journal télévisé, compte rendu radiodiffusé ou télévisé des évènements de l’actualité.
▪ Désigne notamment une publication périodique consacrée à un domaine particulier de l’actualité ou s’adressant à un public donné (en ce sens, on dit aussi Revue). « Le Journal des savants » existe depuis le xviie siècle. Journal financier, économique. Journal de médecine, d’histoire. Journal de modes. Journaux féminins. Journaux pour enfants. Journal lycéen, rédigé par les élèves d’un établissement.
▪ Spécialement. Le « Journal officiel de la République française », l’organe quotidien publié sous l’autorité du gouvernement et assurant la publicité des lois, décrets, actes et documents administratifs, ainsi que le compte rendu des séances et débats des assemblées parlementaires. Une loi n’est exécutoire qu’après sa parution au « Journal officiel ».
▪ En apposition. Papier journal, qui sert à l’impression des journaux quotidiens.
▪ Par métonymie. Administration, locaux d’un journal. Écrire au journal.
III.
III. Nom masculin.
Ancienne mesure agraire qui représentait ce qu’un attelage pouvait labourer dans une journée, et dont la désignation a survécu longtemps dans la langue paysanne. Le journal variait suivant les provinces. Deux journaux de terres labourables.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.