En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

joueur, -euse

JOUEUR, JOUEUSE

nom
xiie siècle. Dérivé de jouer.
1. Personne qui joue et, en particulier, personne qui joue à un jeu, à un sport soumis à des règles, et qui donne lieu à un classement. Combien sont-ils de joueurs ? Joueur de cartes, d’échecs. Joueur de tennis, de golf, de football. Un joueur classé. Un très bon joueur, un joueur de première force, de première catégorie. Joueur amateur, professionnel. Anciennement. Joueur de gobelets, escamoteur qui faisait ses tours avec des gobelets et, fig., personnage rusé et fourbe.
▪ Expr. Bon joueur, qui ne conteste jamais un résultat. Beau joueur, qui sait perdre avec élégance. On dit, dans le sens contraire, Mauvais joueur. Adjectivement. Elle est très mauvaise joueuse. Fig. Se montrer beau joueur, mauvais joueur dans une affaire, une transaction.
2. Personne qui aime à jouer. C’est un joueur infatigable. Adjectivement. Un enfant joueur. Un tempérament joueur. Ce chien est très joueur.
▪ Se dit en particulier des personnes qui ont la passion des jeux d’argent et de hasard, qui s’adonnent au jeu. Un joueur heureux, malchanceux. Un joueur incorrigible. C’est un joueur de profession. Fig. Personne qui se plaît à prendre de grands risques, à hasarder beaucoup.
 Titre célèbre : Le Joueur, de Fédor Dostoïevski (1866).
3. Personne qui joue d’un instrument de musique. Joueur de cor, de basson. Un joueur d’orgue de Barbarie.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.