En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

chair

CHAIR

nom féminin
xie siècle, charn. xve siècle, cher, chair. Du latin classique caro, carnis, « chair ».
1. Chez l’homme et les animaux, tissu organique souple et fibreux enveloppant le squelette et recouvert par la peau. Chair vive, morte. Des chairs bouffies, tuméfiées, nécrosées. L’épine était entrée profondément dans la chair. La chair était à nu. La morsure enleva un morceau de chair. Une excroissance de chair. Fam. C’est une masse de chair, une personne très grosse. Expr. Entre cuir et chair, entre chair et cuir, sous la peau. Être bien en chair, être potelé, avoir des formes pleines. En chair et en os, en personne. Il était présent en chair et en os.
▪ Par extension. Peau, épiderme, teint. La chair molle, ferme, rose, pâle, satinée, nacrée. Couleur chair, couleur de la peau, beige rosé. Des sous-vêtements couleur chair. Souvent au pluriel, surtout en parlant de tableaux. Les chairs ardentes de Rubens. Les chairs pâles des préraphaélites. Expr. Chair de poule, aspect de la peau humaine quand, sous l’effet du froid ou de la peur, elle devient granuleuse, semblable à celle d’une volaille plumée. Le vent glacial lui donnait la chair de poule. Ce récit vous donne la chair de poule.
2.  La chair, considérée comme nourriture. Chair de bœuf, de mouton. La chair de la pintade est moins blanche que celle du poulet. Les vautours se nourrissent de chair. Ce brochet a la chair ferme. Sans complément, chair signifie viande dans les expressions : Vendredi, chair ne mangeras. Chair à saucisse, viande de porc hachée. Expr. fig. et fam. Hacher menu comme chair à pâté, mettre en pièces, en petits morceaux. Il n’est ni chair ni poisson, c’est une personne sans caractère net, ou qui flotte par faiblesse entre deux partis. On se demande s’il est chair ou poisson.
▪ Spécialement. Chair fraîche, viande qui n’est pas cuite ou conservée. Par extension. La chair vivante d’animaux ou d’enfants. L’ogre du conte de Perrault se nourrissait de chair fraîche. Fig. Un grand amateur de chair fraîche, de plaisirs sensuels avec des êtres jeunes.
▪ Par analogie. La pulpe de certains fruits et même de quelques plantes servant d’aliments. La chair de la poire, du melon. La chair ferme d’un cèpe. Certaines pommes de terre ont la chair rose.
3.  La chair, considérée comme le corps de l’homme. Cet enfant est la chair de sa chair. Expr. Chair à canon, voir Canon II. religion. Le corps, par opposition à l’âme, à l’esprit. Le Verbe s’est fait chair. Souffrir dans sa chair. La résurrection de la chair. Des fils selon l’esprit et non selon la chair. L’esprit est prompt, mais la chair est faible. Spécialement. Le corps, considéré comme siège de la concupiscence. L’aiguillon de la chair, le démon de la chair. L’œuvre de chair, les rapports sexuels. Le péché de la chair.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.