cantonnement

CANTONNEMENT

nom masculin
Étymologie : xviiie siècle. Dérivé de cantonner.
1.  Marque de domaine : militaire. Installation temporaire, dans des localités, de troupes en manœuvre ou en campagne. Quartiers de cantonnement. Faire le cantonnement. Préparer un cantonnement chez l’habitant. Par métonymie. Lieu dans lequel les troupes cantonnent. Envoyer un officier pour choisir les cantonnements. Être au cantonnement. Les troupes cantonnées. Donner l’alerte au cantonnement. Assurer la discipline du cantonnement.
2. Le fait d’être cantonné ; action de cantonner ou de se cantonner. Fig. Elle était lasse de ce cantonnement dans la routine.
3. Espace limité, réservé à quelque usage déterminé. Cantonnement de pêche, portion de rivière dont la pêche est affermée. Cantonnement de bestiaux, partie de terrain réservée à des bestiaux malades. Cantonnement forestier, subdivision d’une inspection des eaux et forêts. Marque de domaine : chemin de fer. Division d’une ligne en cantons ou sections. Poste de cantonnement, poste contenant des signaux, édifié à l’extrémité d’une section de voies.
4.  Marque de domaine : droit. Opération par laquelle l’État ou un propriétaire abandonne définitivement une portion de forêt à un usager pour remplacer, par une propriété limitée en étendue, un droit d’usage général. Spécialement. Cantonnement de la saisie-arrêt, procédure visant à limiter la saisie-arrêt au montant de la créance.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.