canton

CANTON

nom masculin
Étymologie : xiiie siècle, au sens de « coin », puis terme de l’héraldique ; xve siècle, au sens 4 ; xviiie siècle, comme terme administratif. Emprunté de l’ancien provençal canton, « coin, angle », dérivé de can, « côté, bord » (voir Chant II) ; emprunté du lombard cantone, « région (surtout montagneuse) », pour le sens 4.
1.  Vieilli. Partie d’un pays ayant un caractère propre. Un canton boisé, montagneux, aride. Les cantons voisins des frontières.
2.  Marque de domaine : héraldique. Angle de l’écu ; pièce carrée occupant un angle de l’écu ; chacune des parties délimitées dans un écu par les pièces dont il est chargé. Il porte d’or au canton d’azur. Il porte une croix d’or et une étoile à chaque canton.
3. Circonscription administrative et électorale intermédiaire entre l’arrondissement et la commune. Les élections au conseil général s’effectuent par cantons. Chef-lieu de canton, localité où siègent certains services de l’État, brigade de gendarmerie, perception, etc.
4. Chacun des États qui composent la Confédération helvétique. Le canton de Vaud, le canton de Berne. Le lac des Quatre-Cantons. Chacune des douze divisions administratives du grand-duché de Luxembourg.
5.  Marque de domaine : eaux et forêts. Un canton de bois, une étendue délimitée de forêt. – Marque de domaine : Ponts et Chaussées. Marque de domaine : chemin de fer. Partie de réseau routier ou section de réseau ferré, dont on confie l’entretien et la surveillance à un cantonnier ou à une équipe de cantonniers.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.