sortir

8e édition

SORTIR.

conjugaison Conjugaison : (Je sors, tu sors, il sort ; nous sortons, vous sortez, ils sortent. Je sortais. Je sortis. Je sortirai. Je sortirais. Que je sorte. Que je sortisse. Sortant. Sorti.) v. intr.
↪ voir aussi : [II.] Sortir (v. tr.)
■  Passer du dedans au dehors, aller dehors. Sortir de la chambre. Sortir de la ville. Sortir du bain. La rivière est sortie de son lit. Il sort de cette source une grande quantité d’eau. Le sang lui sortait de la bouche. Cette porte est sortie de ses gonds. Il est prêt à sortir. Tout le monde est sorti. Il vient de sortir. Ne faire qu’entrer et sortir. J’ai à sortir ce matin.
Absolument, Sortir, Quitter la maison pour se promener, pour faire des visites, etc. Depuis six mois je ne suis pas sorti. Cette jeune fille sort seule. Nous sommes beaucoup sortis cet hiver.
Sortir, commencer à sortir se dit particulièrement d’une Personne qui, ayant été malade, se porte assez bien pour ne plus garder la chambre. Les médecins ne lui ont pas encore permis de sortir.
Sortir de la messe, du sermon, du bal, du spectacle, Sortir du lieu où l’on a entendu la messe, le sermon, etc. On dit dans la même acception Sortir de table, et très familièrement Sortir de dîner.
Sortir de prison, En sortir par autorité de justice, être élargi.
Ce jeune homme sort du collège, Il vient d’achever ses études.
D’où sort-il ? se dit familièrement de Quelqu’un qui n’est au courant de rien de ce qui se passe. On dit de même : D’où sortez-vous ?
Fig. et fam., Faire sortir quelqu’un des gonds, hors des gonds, Le mettre tellement en colère qu’il soit comme hors de lui-même. Ne vous opiniâtrez pas contre lui, vous le feriez sortir hors des gonds. On dit dans le même sens : Vous me feriez sortir de mon caractère.
Fig. et fam., Les yeux lui sortent de la tête se dit d’une Personne dont les yeux ont une ardeur, une vivacité extraordinaire, par l’effet de quelque passion violente.
Cela sort des proportions ordinaires, Cela est au-dessus des proportions ordinaires.
Ne pas sortir de là, Se tenir exactement au point qui est essentiel dans une négociation, dans une discussion. En agissant ainsi vous faites votre devoir : il n’y a pas à sortir de là.
Sortir se dit figurément en parlant d’un Temps, d’une époque, d’un état, d’une condition où l’on cesse de se trouver. Sortir de l’hiver. Sortir de l’enfance. Sortir de nourrice. Sortir de maladie. Sortir d’apprentissage. Sortir de charge. Sortir d’esclavage.
Sortir de page, Être hors de page. Voyez Page.
Sortir s’emploie aussi figurément en parlant de Choses morales. Sortir d’erreur. Sortir de son bon sens. Sortir de son sujet, du sujet. Vous sortez de la question. Cela est sorti de ma mémoire, m’est sorti de la mémoire. Cela ne me sort pas de la tête. Sortir de son naturel. Sortir de sa modération habituelle. Sortir de son devoir, des bornes de la modestie, de la bienséance.
Il signifie encore Se délivrer, s’affranchir, se tirer de quelque situation difficile, embarrassante, périlleuse. Sortir d’affaire. Sortir d’intrigue. Sortir d’un grand péril, d’un grand embarras. Il est sorti d’un mauvais pas. Il est sorti d’une épreuve difficile. Il fallait en sortir à quelque prix que ce fût. Il en est sorti à son honneur.
Il signifie également Pousser au-dehors, commencer à paraître. Les fleurs commencent à sortir. Les blés, les herbes sortent de terre. Sa rougeole est sortie, est bien sortie. Il lui est sorti une dent.
Il signifie aussi S’exhaler ; il s’emploie alors presque toujours impersonnellement. Il sort une agréable odeur de ces fleurs. Il sort une grande chaleur de ce fourneau. Il en sortait une épaisse fumée.
Fig., Le feu lui sort par les yeux, Il a les yeux allumés de colère.
Sortir signifie encore Être issu. Il sort de parents illustres. La famille d’où il est sorti.
D’où sort-il ? se dit par mépris de Quelqu’un qui manque d’éducation.
Sortir d’une école, Y avoir fait ses études. Cet ingénieur sort de l’École polytechnique.
Sortir signifie également Être produit, en parlant des Ouvrages de l’industrie, de l’art ou de l’esprit. Les étoffes qui sortent de cette fabrique sont très estimées. Les ouvrages sortis du pinceau de cet artiste. C’est le meilleur ouvrage qui soit sorti de la plume de cet écrivain. Cet écrit sort d’une bonne plume.
Sortir des presses ou absolument Sortir, Paraître, être publié. Le nouveau livre de cet auteur n’est pas encore sorti.
Ce numéro est sorti à la loterie, C’est un numéro gagnant.
Sortir s’emploie aussi comme verbe transitif dans le langage familier et il signifie Faire sortir, tirer. Il est temps de sortir les orangers de la serre. Sortez ce cheval de l’écurie. Il a sorti la voiture du garage.
Sortir un enfant, un malade, Le mener dehors pour lui faire prendre l’air.
Pop., Sortir quelqu’un, L’appréhender pour le mettre dehors. Cet énergumène troublait la réunion, on l’a sorti. Sortez-le !
Au sortir de, loc. prép. Au moment où l’on sort de. Au sortir de là. Au sortir de cette maison. Je l’attendis au sortir du conseil. Au sortir du collège. Au sortir de l’enfance.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.