En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

faillir

8e édition

FAILLIR.

(Il n’est plus guère usité qu’à l’infinitif, au passé simple : Je faillis ; et aux temps composés : J’ai, j’avais failli, etc. Faut, 3e personne du singulier du présent de l’indicatif, se rencontre encore dans quelques vieilles locutions telles que Tant s’en faut que. Peu s’en faut que. Il s’en faut de tout.) v. intr.
■  Manquer, faire défaut. Le jour commence à faillir. La mémoire lui a failli. Faillir à une tâche.
Par extension, il signifie Céder, devenir faible. Cet édifice a failli par le pied. Ce cheval commence à faillir par les jambes.
Faillir signifie aussi Manquer à exécuter, à faire une chose. J’irai là sans faillir.
Suivi d’un infinitif, il signifie N’être pas loin de faire quelque chose, y manquer de peu. J’ai failli mourir. J’ai failli attendre. Il faillit être assassiné. Il faillit être ministre. J’ai failli l’oublier. L’accident qui faillit nous arriver. Il a failli nous arriver un grand malheur.
Figurément, il signifie Se tromper, se méprendre sur quelque chose. Faillir lourdement. Les plus doctes sont sujets à faillir.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.