En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

faillite

FAILLITE

nom féminin
xvie siècle. Adapté, d’après faillir, de l’italien fallita, « faute ».
1.  droit commercial. Anciennement. État du commerçant dont un jugement du tribunal de commerce constatait la cessation des paiements ; procédure juridique visant au règlement collectif de cette situation. Être en faillite. Le tribunal l’a mis en état de faillite. Faire faillite, ne plus être en mesure de payer ses créanciers. Faillite frauduleuse. Le passif, l’actif, le bilan d’une faillite. (Depuis la réforme de 1967, on parle de Liquidation des biens de l’entreprise ou de Règlement judiciaire.) Aujourd'hui. Faillite personnelle, sanction prise à l’encontre d’un commerçant ou d’un industriel en état de cessation de paiements et qui s’est rendu coupable de fraude ou de fautes graves de gestion.
2.  Fig. Échec complet, irrémédiable. La faillite d’une théorie scientifique, d’un système politique. La faillite d’une vie.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.