En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

fainéant, -ante

FAINÉANT, FAINÉANTE

nom et adjectif
xive siècle. Altération, d’après fait (forme conjuguée de faire) et néant, de faignant, feignant, participe présent du verbe feindre, pris au sens de « se dérober, rester inactif ».
1.  N. Celui qui ne veut rien faire, qui refuse de travailler. C’est un fainéant. Un grand fainéant. Une aimable fainéante. On nous a traités de fainéants.
2.  Adj. Un écolier, un ouvrier fainéant.
▪ histoire. Les Rois fainéants, les derniers rois Mérovingiens, qui, à la fin du viie siècle, abandonnèrent l’exercice du pouvoir aux maires du palais.
(On dit aussi, pop., Faignant ou Feignant.)
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.