savant, -ante

SAVANT, SAVANTE

adjectif et nom
Étymologie : xiie siècle. Ancien participe présent de savoir I.

I.

I. Adjectif.
1. Qui possède des connaissances nombreuses et approfondies dans une ou plusieurs sciences. Un homme fort savant. Elle est aussi modeste que savante. Être savant en mathématiques, en histoire. Il est savant dans les matières théologiques.
▪ Loc. et expr. Société savante, association regroupant des spécialistes, des chercheurs de disciplines scientifiques, littéraires ou artistiques, qui se réunissent pour présenter leurs travaux et en discuter. L’« Association Guillaume Budé », la « Société d’archéologie et d’histoire du département de la Manche », la « British Academy » sont des sociétés savantes.
▪ Par métonymie. Se dit d’une œuvre de l’esprit, d’une production artistique qui témoigne d’une grande érudition dans un domaine déterminé. Ce chercheur a fait une communication savante sur le sujet. Un raisonnement savant. Un livre savant. Une revue savante. On oppose parfois la musique savante à la musique populaire. Ce discours était trop savant pour être apprécié du public, il était trop spécialisé, trop ardu.
▪ Spécialement. Marque de domaine : militaire. Armes savantes, appellation donnée par tradition à l’artillerie et au génie, parce que ces deux armes requièrent des compétences solides d’ordre scientifique et technique. – Marque de domaine : philologie. Édition savante d’un texte, qui porte à la connaissance du lecteur les critères d’établissement du texte, et contient un important appareil critique. – Marque de domaine : linguistique. Mot, dérivé, doublet savant, qui ne résulte pas d’une évolution phonétique, mais d’un emprunt direct au grec ou au latin. Le terme « Ciconiidés », désignant une famille d’oiseaux, est un dérivé savant du latin « ciconia », « cigogne ». « Mastiquer » est le doublet savant de « mâcher ». Langue savante, désigne, dans certains pays et dans certaines circonstances, la langue parlée par les lettrés, les gens cultivés, par opposition à la langue d’usage courant, appelée Langue vulgaire, parlée par l’ensemble de la population. Jusqu’au xviie siècle, le latin était la langue savante de nombreux pays d’Europe. L’arabe littéraire est une langue savante. Le mandarin était à l’origine la langue savante de la Chine du Nord, qu’utilisaient les érudits et les fonctionnaires. Langue savante désigne aussi un ensemble de termes spécialisés, un lexique technique relevant d’une science, d’une discipline. Nom savant, synonyme moins usité de Nom scientifique, par opposition à Nom courant ou usuel.
▪ Par extension et parfois plaisant. Qui est informé, instruit de quelque sujet. Malgré ce qu’il m’a dit, je n’en suis pas plus savant. Où avez-vous appris cela ? Vous êtes bien savant !
 Titre célèbre : Les Femmes savantes, de Molière (1672).
2. Qui est habile dans ce qu’il fait, dans ce qu’il entreprend. C’est un savant cuisinier. Elle est très savante dans tout ce qui touche à la calligraphie. Il est trop savant dans l’art de feindre pour être cru sur parole.
▪ Par analogie. Se dit d’un animal dressé à certains exercices. Chien, ours savant. Loc. fig. et péj. Un singe, un petit singe savant, un enfant qui fait parade de tout ce qu’on lui a appris.
▪ Par métonymie. Se dit de ce qui est réalisé, mené avec savoir-faire, avec art et subtilité. Ce général a fait une manœuvre savante, une savante retraite. Un savant dégradé de couleurs. Iron. Il règne dans cette pièce un savant désordre, un manque d’ordre qu’on fait passer pour l’élégance du naturel.
▪ Spécialement. équit. Équitation savante, forme la plus aboutie de l’art équestre, dans laquelle le cheval devient capable d’exécuter les airs d’école dans les allures relevées (on dit plutôt Haute école).

II.

II. Nom. Personne d’un grand savoir, d’une grande érudition ; spécialement, celui, celle qui se distingue dans le domaine de la recherche scientifique (en ce sens, s’emploie surtout au masculin).
Charles V était surnommé le Savant ou le Sage. À sa création, l’Institut de France fut appelé « le parlement des savants ». Le « Journal des savants » fut fondé en 1665. Un savant mondialement reconnu. Marie Curie fut un grand savant ou une grande savante. Le premier appareil photographique fut inventé par le savant français Louis Daguerre. Le personnage du savant fou est un motif récurrent de la littérature et du cinéma fantastiques.
▪ Loc. fam. et vieillie. Un savant en « us », d’une grande pédanterie, par allusion à l’usage qu’avaient les humanistes de latiniser leur nom.
 Titre célèbre : L’Idée fixe du savant Cosinus, de Christophe, pseudonyme de Georges Colomb (publié en feuilletons de 1893 à 1899).
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.