sauvetage

SAUVETAGE

nom masculin
Étymologie : xviiie siècle. Dérivé de sauver.
1. Action de sauver, de secourir l’équipage, les passagers, la cargaison d’un navire en détresse ou ayant fait naufrage. Le sauvetage d’une embarcation prise dans la tempête. La médaille de sauvetage récompensait des marins pour leur courage et leur dévouement. Le terre-neuve est un chien fréquemment utilisé lors des sauvetages. La Société nationale de sauvetage en mer. Loc. De sauvetage, se dit d’un équipement dont on peut se servir en cas de naufrage. Canot de sauvetage. Bouée, gilet de sauvetage.
▪ Spécialement. Marque de domaine : droit maritime. Récupération et mise en sûreté d’une épave effectuées par celui qui la trouve. Toute personne qui découvre une épave est tenue, dans la mesure du possible, au sauvetage de celle-ci.
▪ Par extension. Action de porter secours aux victimes d’un accident grave, d’une catastrophe naturelle, etc., ou à des personnes en difficulté dans une zone peu accessible. Sauvetage en montagne. Les opérations de sauvetage ont commencé. Le sauvetage de spéléologues bloqués par la montée des eaux. Loc. Échelle de sauvetage, échelle à crochets qu’utilisent les pompiers pour pénétrer par l’extérieur dans les étages d’un bâtiment en feu.
2. Action de préserver une chose de la dégradation, de la destruction, de l’anéantissement. Le sauvetage d’un monument. Le sauvetage des temples d’Abou Simbel. Le sauvetage d’une entreprise en difficulté.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.