sanglant, -ante

SANGLANT, SANGLANTE

adjectif
Étymologie : xie siècle. Issu du latin tardif sanguilentus, de même sens, lui-même altération du latin classique sanguinolentus, « sanguinolent, ensanglanté, sanglant ».
1. Qui saigne. Une plaie, une blessure sanglante. Un champ de bataille jonché de corps sanglants. (On dit aussi Saignant.)
2. Taché, couvert de sang ; mêlé de sang. Le fauve avait la gueule sanglante. Un poignard sanglant. Une sécrétion sanglante.
▪ Par analogie. Rouge, rougeoyant. Un ciel sanglant, une lueur sanglante.
▪ Fig. Qui aime à faire couler le sang, sanguinaire. Gengis Khan fut un conquérant sanglant. Un despote sanglant. Subst. Marie la Sanglante, surnom donné par ses ennemis à la reine Marie Tudor.
 Titre célèbre : Arènes sanglantes, de Vicente Blasco Ibanez (1908).
3.  Par extension. Se dit d’une action, d’un évènement, d’une période marqués par une effusion de sang. Une répression sanglante. Un règne sanglant. Une mort sanglante. Marque de domaine : religion. Sacrifice sanglant, sacrifice non sanglant, voir Sacrifice.
▪ Fig. Qui affecte profondément, féroce, brutal (on dit aussi, familièrement, Saignant). Leur discussion a été sanglante. Un affront sanglant. Une raillerie sanglante.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.