En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

retour

RETOUR

nom masculin
xiie siècle. Déverbal de retourner.
I.
I. Changement de direction.
1.  Vieilli. Tour répété, tour en sens contraire. Ne s’employait que dans la locution Tours et retours. Les tours et retours d’une rivière, d’un labyrinthe.
2.  bâtiment. architecture. Angle, coude formé par deux parties ou deux éléments d’une construction qui se rejoignent. Un retour de muraille. Les retours d’une tranchée. Retour d’escalier, endroit où l’escalier change de sens. Retour de corniches. Construire une galerie en retour d’un corps de logis. En retour d’équerre, à angle droit. Les ailes de ce manoir sont disposées en retour d’équerre.
▪ Désigne aussi, par métonymie, un élément qui forme un angle avec la partie principale d’un ensemble. Le retour d’un bureau, que l’on place perpendiculairement au plan de travail principal. Les retours d’un rideau, les pans latéraux tendus jusqu’au mur qui empêchent le passage de la lumière. marine. Le retour d’une manœuvre, partie d’un cordage passé dans une poulie, et sur laquelle on agit. Poulie de retour, Voir Poulie.
3.  Fig. Modification importante d’un état, d’une situation. Par ce retour de fortune, il a vu son existence bouleversée. Il y a eu un retour de l’opinion, d’opinion en sa faveur. Un juste retour des choses, un renversement de situation qui rétablit ce qui doit être.
II.
II. Mouvement qui fait revenir au point de départ, au point d’origine.
A.  En parlant d’un être vivant.
1. Le fait de regagner le lieu d’où l’on est parti, où a commencé un voyage. Le retour d’Ulysse à Ithaque. Le retour de l’enfant prodigue, dans l’Évangile de saint Luc. Le retour des cigognes après leur migration. Le retour des troupeaux à l’issue de la transhumance. Prendre un billet de retour. Aller et retour, Voir Aller II. Non-retour, voir ce mot. Fig. Un retour sur le passé. Retour sur soi, sur soi-même, examen que l’on fait de sa vie, de sa conduite, de sa conscience.
▪ Par métonymie. Arrivée au lieu d’où l’on était parti, entendu souvent comme celui où l’on vit habituellement. Je vous verrai à mon retour, dès mon retour. Nous attendons son retour de Moscou. Ils dîneront au retour de la promenade. Désigne aussi parfois le repas célébrant cette arrivée. Retour de chasse. Retour de noces, Voir Noce.
▪ Loc. et expr. Sans esprit de retour, sans désir ni projet de regagner son pays. S’établir à l’étranger sans esprit de retour. Sans retour, sans avoir la possibilité de revenir à son point de départ ; fig., à jamais, pour toujours. Ils se sont brouillés sans retour. Être de retour, être revenu, rentré chez soi. Être sur le retour, être sur le point de repartir, de regagner son domicile. Cheval de retour, autrefois, cheval de louage qu’on devait ramener là où on l’avait pris ; fig. et pop., récidiviste et, par extension, personne qu’on avait oubliée et dont on reparle. Retour de couches, reprise de la menstruation après l’accouchement. Âge de retour, retour d’âge (vieilli), s’employait pour désigner la période de la vie où les facultés diminuent en raison de l’âge. Être sur le retour d’âge (vieilli) ou, simplement, être sur le retour, commencer à décliner, à perdre de sa vigueur, de son éclat. Retour d’âge s’emploie encore aujourd’hui pour désigner, par euphémisme, la ménopause.
▪ Spécialement. vènerie. Action de l’animal de chasse qui revient sur ses pas, mêlant ainsi ses voies pour égarer les chiens. Le cerf a fait un retour. Fig. et vieilli. Ruse, artifice. L’amour-propre est fécond en retours. – sports. En apposition. Match retour, dans une compétition où deux équipes doivent jouer l’une contre l’autre, une fois à domicile et une fois à l’extérieur, rencontre qui succède au match aller. – ameublement. En apposition. Style retour d’Égypte, qui se développa après l’expédition militaire, scientifique et artistique conduite par Bonaparte, et qui empruntait à l’Égypte des formes, des motifs, des éléments architecturaux. Elliptiquement. Un siège retour d’Égypte. – histoire. Le retour des cendres, le rapatriement de la dépouille de Napoléon Ier et son inhumation aux Invalides, en 1840. – politique. Loi du retour, loi votée en 1950 par le parlement israélien et qui garantit à tout Juif le droit d’immigrer en Israël. Le droit au retour, revendication des réfugiés palestiniens demandant à pouvoir se réinstaller sur le sol d’Israël qu’ils ont dû quitter lors de la guerre de 1948, ou dans les territoires occupés par Israël depuis la guerre de 1967, dite des Six Jours. Le droit au retour est un des principaux sujets sur lesquels achoppe le processus de paix entre Israéliens et Palestiniens.
  Titres célèbres : Le Retour d’Ulysse dans sa patrie, opéra de Monteverdi (1640) ; Retour de l’U.R.S.S., d’André Gide (1936) ; Cahier d’un retour au pays natal, d’Aimé Césaire (1939).
2.  Par analogie. Le fait de revenir à ce que l’on avait déjà connu, de retrouver la situation dans laquelle on était précédemment. Retour aux affaires, au pouvoir.
▪ Spécialement. droit. Clause de retour à meilleure fortune, qui permet à un emprunteur dans l’incapacité de rembourser sa dette d’en repousser l’échéance jusqu’au moment où sa situation financière sera meilleure. – militaire. Retour offensif, Voir Offensif. – jeux. Aux cartes, le fait de jouer la même couleur que celle qui a été jouée au pli précédent. Retour à pique, à cœur.
▪ Fig. Retour à la raison. Retour à la religion, à Dieu. Retour aux sources, aux origines. Un mouvement de retour à la nature. Le retour à la philosophie de Kant, le retour à Kant. Le retour à l’antique dans les arts à la Renaissance. littérature. beaux-arts. Le retour à l’ordre, mouvement européen de l’entre-deux-guerres qui prônait en littérature, en musique, en peinture une réappropriation de l’héritage classique.
B.  En parlant d’une chose.
1. Mouvement s’effectuant dans la direction inverse de celle du mouvement précédent. Le retour des eaux vers le rivage après le reflux. Circuit de retour d’une installation hydraulique. Un retour à la ligne sans alinéa. Le retour du sang vers le cœur s’effectue par les veines caves.
▪ Spécialement. électricité. Retour du courant, dans un circuit électrique alimenté par un générateur, parcours du courant qui, depuis un récepteur, revient au générateur. Retour du courant par la terre, à la terre ou, simplement, retour par la terre, à la terre, dans un circuit comprenant un générateur dont l’une des bornes est reliée à une ligne et l’autre à une prise de terre, passage du courant dans le sol lorsque le circuit est fermé. – audiovisuel. Retour en arrière d’une bande magnétique, d’un enregistrement, défilement en sens inverse du sens de la lecture. Touche « retour », sur laquelle on appuie pour que ce défilement commence. – littérature. cinéma. Retour en arrière, procédé narratif qui, dans un exposé, un récit, reporte le lecteur ou le spectateur à un point antérieur de l’enchaînement des idées, des évènements ; le passage ou la séquence qui en résulte. ◉ (Doit être préféré au terme anglais Flash-back.) – droit. Le fait qu’un bien revienne dans le patrimoine de la personne qui l’avait donné ou dans celui de ses descendants, au moment de la succession du bénéficiaire de cette donation. Le droit de retour déroge aux règles successorales ordinaires. Retour conventionnel au premier possesseur. Loc. Faire retour, en parlant d’un bien, revenir à son premier détenteur. Cet immeuble fera retour à la mère du défunt. Par extension. En cas d’extinction des mâles, les apanages faisaient retour à la Couronne de France. – économie. Retour sur investissement, rapport entre le résultat net après impôt d’une entreprise et les capitaux engagés.
▪  Loc. Choc en retour, effet produit par la foudre touchant un lieu qu’elle ne frappe pas directement et, fig., effet d’un acte qui, de façon inattendue, réagit sur son auteur. Retour de manivelle, retour de flamme, Voir Manivelle, Voir Flamme I. Fig. Retour de bâton (fam.), conséquence imprévue d’une action qui se retourne contre son auteur.
▪ Par analogie. Le fait de revenir à un état antérieur. Retour à l’ordre, à la normale après une grève.
2.  Fig. Réciprocité dans les sentiments, les comportements, les actions. L’amitié demande du retour. Un amour payé de retour. Obliger quelqu’un sans espoir de retour. Loc. En retour, en échange. Il m’a beaucoup aidé, quel service pourrai-je lui rendre en retour de ce qu’il a fait pour moi, en retour ?
III.
III. Reproduction d’un phénomène, d’un évènement, d’un élément ; moment où ce phénomène, cet évènement, cet élément réapparaît.
Le retour du printemps. Le retour d’une comète. Un retour du froid. Le retour de la paix, de la prospérité. Le retour d’un thème, d’un motif dans une œuvre. Loc. Retour de jeunesse, regain de vivacité, d’entrain chez une personne âgée.
▪ Spécialement. philosophie. Éternel retour, doctrine suivant laquelle toutes choses se répètent dans l’histoire du monde, conçue comme un cycle sans fin. La théorie de l’éternel retour apparaît chez les stoïciens. L’éternel retour du semblable désigne, chez Nietzsche, la totalité de ce qui est. – psychanalyse. Le retour du refoulé, Voir Refoulé.
▪ Par extension. Le retour du Messie à la fin des temps. Le retour d’un acteur, d’un homme politique sur le devant de la scène. Balzac a inventé le principe du retour des personnages. Le retour de D’Artagnan dans « Vingt ans après » et « Le Vicomte de Bragelonne ». Le retour d’une espèce dans un fleuve longtemps pollué.
  Titres célèbres : Le Retour de Sherlock Holmes, recueil de nouvelles d’Arthur Conan Doyle (1905) ; L’Éternel Retour, film de Jean Delannoy (1943).
IV.
IV. Action de renvoyer une chose, de la faire revenir à son point de départ ; fait d’être renvoyé.
Répondre par retour du courrier ou, simplement, par retour, dès la réception de la lettre, de l’envoi. Retour d’une lettre, d’un paquet à l’envoyeur. Expr. fig. et fam. C’est le retour à l’envoyeur, se dit plaisamment d’une réplique par laquelle on rend la pareille à quelqu’un qui s’est montré hostile.
▪ Spécialement. commerce. Retour de marchandises à un fournisseur, de livres invendus à un éditeur. Par métonymie. Mettre les retours au pilon. – banque. Renvoi d’un effet impayé à l’établissement bancaire de l’émetteur. Le délai de retour d’un chèque sans provision. Compte de retour (vieilli), ensemble des sommes dues par le tireur, comprenant le montant de l’effet impayé et les frais associés. – tennis. Retour de service ou, simplement, retour, coup par lequel on renvoie la balle de service de l’adversaire. Un retour gagnant.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.