regret

REGRET

nom masculin
Étymologie : xiie siècle. Déverbal de regretter.
1.  Douleur, chagrin que cause la perte, la mort d’un être aimé. Sa disparition m’a causé un grand regret. Il laisse derrière lui des regrets unanimes. Regrets éternels, inscription figurant parfois sur les tombes ou sur les couronnes mortuaires.
▪  Par extension. Désigne surtout aujourd’hui le déplaisir, la nostalgie provoqués par la disparition de quelque chose, la nécessité de renoncer à un bien, à un avantage, à un état. Le regret de l’enfance, du temps passé. Le regret de ne pas avoir pu conserver la maison de famille. Cet échec est mon grand, mon seul regret.
▪  Loc. vieillie. Avoir regret à, souffrir d’avoir perdu. Avoir regret à ce qui n’est plus.
2.  Mécontentement de soi éprouvé lorsqu’on n’a pas rempli ses obligations, son devoir ou qu’on a conscience d’avoir failli. Avoir regret de sa conduite. Je suis au regret d’avoir oublié cela. D’amers, de cuisants regrets. Un fugitif regret.
▪  Par affaiblissement. Contrariété que l’on ressent en quelque circonstance que ce soit. Ils se quittèrent avec regret, sans l’ombre d’un regret. J’ai regret à le dire. Je ne l’ai pas encore rencontré, à mon grand, à mon vif regret.
▪  Loc. À regret, avec déplaisir, à contrecœur. Nous partons à regret. Il n’a consenti qu’à regret.
▪  Dans des formules de politesse de la conversation ou de la correspondance. C’est avec regret que nous avons appris… Nous avons le regret de vous annoncer… Je suis au regret de ne pouvoir vous donner satisfaction. Transmettre l’expression de ses regrets. Elliptiquement et fam. Mille regrets, je ne pourrai venir.
3.  Par métonymie. Au pluriel. Lamentations, plaintes. Ce sont des regrets inutiles, de vains regrets. Se répandre en regrets.
  Titre célèbre : Les Regrets, de Joachim du Bellay (1558).
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.