rayon

II. RAYON

nom masculin
Étymologie : xiie siècle, ree ; xve siècle, royon ; xvie siècle, rayon. Issu du francique *hrata, « rayon de miel ».
↪ voir aussi : I. Rayon (n. m.)III. Rayon (n. m.)
1.  Chez les abeilles et les guêpes, assemblage d’alvéoles faits de cire ou de fibres végétales mastiquées, et remplis de couvain, de pollen ou de miel. Les rayons d’une ruche, d’un guêpier. Marque de domaine : apiculture. Rayon de miel, ensemble d’alvéoles contenant le miel que l’on va récolter. Dans les ruches modernes, les rayons de miel sont portés par des cadres mobiles parallèles disposés verticalement. (On dit aussi Gâteau de miel.)
2.  Chacune des planches ou des tablettes qui garnissent une bibliothèque, une armoire ou sont fixées à un mur, et sur lesquelles on range des livres, du linge, ou divers objets. Ce livre se trouve sur le rayon du haut.
▪  Par extension. Partie d’un magasin où sont regroupés des articles de même espèce. Le rayon des fruits et légumes. Le rayon de la parfumerie. Cet article n’est plus en rayon. Chef de rayon, dans un grand magasin, responsable d’un secteur donné, de la gestion des produits qui y sont proposés et de l’encadrement des vendeurs.
▪  Expr. fig. et fam. Un ouvrage, un auteur de second rayon, de peu d’importance, médiocre. C’est son rayon, cela relève de son domaine, de ses compétences. Pop. En connaître un rayon, être très informé, très savant sur un sujet donné.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.