En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

poule

I. POULE

nom féminin
xiiie siècle. Issu du latin pulla, féminin de pullus, « petit d’un animal » et, spécialement, « poulet ».
↪ voir aussi : II. Poule (n. f.)
1.  Oiseau femelle de la famille des Phasianidés, dont le mâle est le coq. La poule et les poussins. La crête, les plumes de la poule. Une poule qui couve. Œufs de poule. La poule caquette lorsqu’elle a pondu, et glousse pour appeler ses petits. Une poule pondeuse, voir Pondeur. Une poule naine, leghorn, pattue. Jeter du grain aux poules.
▪  cuisine. Poule au pot, poule bouillie que, selon la tradition, le roi Henri IV aurait voulu que chaque paysan pût manger le dimanche. Bouillon de poule. Fig. Lait de poule, jaune d’œuf battu dans du lait chaud avec du sucre, auquel on prête des vertus revigorantes.
▪  Loc. Cage à poules, cage où l’on enferme des volailles ; fig. et fam., nom donné aux premiers avions d’observation, en 1915, puis aux logements exigus d’un grand ensemble. Fig. Chair de poule, aspect de la peau humaine qui, sous l’effet du froid ou de la peur, devient granuleuse, évoquant la peau d’une volaille plumée. La chair de poule est appelée de manière savante « horripilation ». Par exagération. Il a la chair de poule à l’idée de le rencontrer. Pied-de-poule, voir ce mot. Fam. Nid de poule, trou dans une chaussée. Une poule mouillée, une personne très craintive, qui n’a aucun courage. En apposition. Mère poule, papa poule, se dit d’un parent très attentif, excessivement protecteur.
▪  Expr. fam. Se coucher avec les poules, comme les poules, de très bonne heure. Avoir la bouche en cul de poule, avoir des lèvres pincées et arrondies.
▪  Expr. fig. C’est l’histoire de l’œuf et de la poule, se dit lorsqu’il est impossible de décider, dans une relation de cause à effet, lequel de deux éléments est antérieur à l’autre. Tuer la poule pour avoir l’œuf, préférer à d’importantes ressources à venir un petit intérêt présent. Tuer la poule aux œufs d’or, se priver d’une source de biens abondants et durables. Fam. Une poule n’y retrouverait pas ses poussins, le désordre y est extrême. Quand les poules auront des dents, quand arrivera ce qui ne peut arriver, jamais. Être comme une poule qui a couvé des œufs de cane, qui a couvé un canard ou qui a trouvé un couteau, être tout ébahi, désemparé, perdre contenance. Vieilli. Plumer la poule sans la faire crier, commettre de mauvaises actions sans éveiller l’attention de sa victime.
▪  Prov. Ce n’est pas à la poule à chanter devant le coq, ce n’est pas à la femme de parler la première.
▪  Fig. Pour désigner une personne. Fam. Ma poule, terme d’affection. Pop. Femme facile et entretenue ; maîtresse ou concubine d’un homme. Il n’osera pas venir avec sa poule. Une poule de luxe, aux goûts dispendieux.
2.  Par analogie. Femelle de certaines autres espèces d’oiseaux. Poule d’Inde, femelle du dindon, dinde. Poule faisane, femelle du faisan, faisane.
▪  Par extension. Nom donné aussi bien à l’oiseau mâle qu’à l’oiseau femelle dans certaines espèces. Poule d’eau, oiseau aquatique au plumage noirâtre, au bec rouge.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.