En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

œuf

ŒUF

(au pluriel, f ne se prononce pas et s ne se fait pas entendre en liaison) nom masculin
xiie siècle, of ; xive siècle, oefs (au pluriel). Issu du latin ovum, de même sens.
I.
I. biologie.
1.  Cellule diploïde qui résulte de la fécondation du gamète femelle par un gamète mâle et qui sera à l’origine d’un nouvel individu de la même espèce (on dit aussi Zygote). Œuf vierge ou, simplement, œuf, s’emploie aussi pour désigner le gamète femelle avant la fécondation.
2.  Structure reproductrice que pondent les femelles d’ovipares, formée par le gamète femelle fécondé ou non, entouré de réserves nourricières et d’enveloppes protectrices. Les œufs des Oiseaux. Les œufs des Reptiles, des Poissons, des Batraciens, des Insectes. Œufs de mouches. Les œufs des Crustacés.
3.  Par extension. Chez la femme et les mammifères vivipares, s’emploie pour désigner l’ensemble formé par l’embryon ou le fœtus et les annexes comme le placenta et les enveloppes.
II.
II. Produit de la ponte des oiseaux.
1.  Petite masse pondue par les femelles des oiseaux, contenant dans une enveloppe calcaire le germe d’un embryon. Œuf de mésange, de caille, de poule. Œuf d’autruche. Dénicher des œufs. Gober un œuf. Faire éclore des œufs. Couver un œuf. Le blanc de l’œuf, la partie transparente et albumineuse qui entoure le jaune. Le jaune de l’œuf, la partie qui contient l’embryon. La coquille de l’œuf.
▪  Employé sans complément. Désigne généralement l’œuf de poule, qui est le plus couramment employé dans l’alimentation. Une douzaine d’œufs. Faire cuire des œufs à la coque. Œuf poché, mollet, dur. Œufs brouillés. Œufs sur le plat ou œufs au plat, cassés et cuits à la poêle. Œufs en meurette. Œufs mimosa, voir Mimosa. Battre des œufs, monter des blancs d’œufs en neige.
▪  Spécialement. Œufs peints, œufs décorés, œufs durs dont on teint la coquille et qu’on orne de motifs au moment des fêtes de Pâques. Par analogie. Aujourd'hui. Œuf de Pâques, friandise de sucre ou de chocolat, en forme d’œuf ou, par extension, de cloche, que l’on cache dans les jardins à l’intention des enfants le dimanche de Pâques, ou que l’on offre à l’occasion de cette fête.
  Titre célèbre : Les Œufs de l’autruche, d’André Roussin (1950).
2.  Loc. et expr. fig. Gros comme un œuf de pigeon, se dit d’un grêlon, d’un hématome, etc., de belle taille. Plein comme un œuf, entièrement rempli, tel qu’on ne peut rien y ajouter. Fam. Être chauve comme un œuf, complètement chauve. Il tondrait sur un œuf ou, plus souvent, Il tondrait un œuf, il est très avare, il cherche à tirer un profit des moindres choses. Chercher des poils aux œufs, se montrer critique et pointilleux à l’excès. Pop. Une tête d’œuf, un crâne d’œuf, une personne imbue d’elle-même, persuadée de sa supériorité intellectuelle.
▪  Mettre tous ses œufs dans le même panier, placer tous ses fonds, ses espoirs dans une même affaire, s’exposant ainsi à tout perdre. Marcher sur des œufs (fam.), agir, parler avec circonspection.
▪  La poule aux œufs d’or (par référence à la fable de La Fontaine), personne ou bien dont on tire sans effort des revenus abondants et durables. C’est l’œuf de Colomb (par allusion à l’anecdote selon laquelle Christophe Colomb, pour faire tenir un œuf debout, en cassa l’un des bouts), c’est une solution très simple, à laquelle personne n’avait pensé. C’est l’histoire de l’œuf et de la poule, se dit lorsqu’il est impossible de décider, dans une relation de cause à effet, lequel, de deux éléments, est antérieur à l’autre.
▪  Sortir de l’œuf, être très naïf et inexpérimenté. Étouffer, tuer quelque chose dans l’œuf, le détruire dès sa conception. On a étouffé dans l’œuf la sédition, la révolte. On a tué cette réforme dans l’œuf.
▪  Prov. Qui vole un œuf vole un bœuf, de menus larcins peuvent conduire à des vols plus importants. On ne fait pas d’omelette sans casser des œufs, formule employée pour justifier, voire légitimer, le prix inévitable à payer pour la réalisation d’un certain nombre de projets ou d’actions.
3.  Par analogie. Ce dont la taille, la forme évoquent l’œuf de poule. Œuf à repriser, boule de bois poli pouvant se placer dans une chaussette ou un bas afin d’en repriser plus commodément les trous. Œuf de Nuremberg, nom donné au xviie siècle à une des premières montres portatives, fabriquée en Allemagne, et qui était de forme ovale. Œufs de Fabergé, pièces d’orfèvrerie incrustées d’émaux, de pierres, créées par le joaillier russe Fabergé pour la cour impériale, et dont la mode s’est largement répandue.
▪  Entre dans la dénomination usuelle de divers végétaux, organismes vivants, concrétions minérales, etc.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.