En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

offense

OFFENSE

nom féminin
xiiie siècle. Emprunté du latin offensa, « heurt », lui-même participe passé de offendere, « heurter, choquer, mécontenter ».
1.  Parole ou action qui blesse, constitue une injure, un outrage. Subir, infliger une offense. Demander réparation, raison d’une offense. Soit dit sans offense, sans vouloir vous blesser. Il n’y a pas d’offense, il n’y a pas de mal.
▪  Spécialement. religion catholique. Péché, manquement aux préceptes de la religion. Pardonne-nous nos offenses, phrase du Notre Père. – droit pénal. Nom donné à l’outrage envers les chefs d’État.
2.  Fig. Action qui produit un dommage. Le château avait mal résisté aux offenses du temps. Par exagération. Une offense au bon goût, au bon sens, une parole ou une action qui va à l’encontre du bon goût, du bon sens.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.