En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française
9e édition (actuelle)
Dictionnaire de l’Académie française, 9e édition (actuelle)

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

glace
GLACE nom féminin
xiie siècle. Issu, par l’intermédiaire du bas latin glacia, du latin classique glacies, « glace, glaçon ; dureté, rigidité ».
I.
I. Eau congelée, passée à l’état solide sous l’effet du froid.
1. Eau solidifiée par le gel. Une couche de glace. Un bloc, un banc de glace. Passer la rivière sur la glace. La mer de Glace, glacier du massif du Mont-Blanc. Un cheval ferré à glace et, fig. et fam., une personne ferrée à glace sur un sujet, voir Ferré. Patiner sur la glace. Patin à glace. Les sports de glace, qui se pratiquent sur des terrains recouverts de glace. Hockey sur glace. Par métonymie. Au pluriel. Masses de glace. Les glaces des pôles. Glaces flottantes. Leur navire fut pris dans les glaces. Un port pris par les glaces.
▪ S’emploie dans certaines locutions et expressions pour désigner une température très basse, un froid intense. Le thermomètre est à glace (vieilli), il indique une température de zéro degré centigrade. Les saints de glace, saint Mamert, saint Pancrace et saint Servais, dont les fêtes, célébrées en mai, étaient réputées correspondre à un retour du froid.
▪ Fig. Les glaces de l’âge, l’engourdissement de la vieillesse. Expr. Être, rester de glace, insensible, impénétrable. Offrir un visage de glace à une visite, à une requête. Briser, rompre la glace, faire les premières avances dans les relations, dans une conversation ; dissiper une gêne initiale. Nous hésitions à nous parler, il a rompu la glace. Cet incident nous permit de briser la glace. Marier le feu et la glace, unir des choses ou des personnes qui s’opposent absolument.
2. En parlant de l’eau que l’on congèle artificiellement pour divers usages. La fabrication de la glace. Un pain de glace. Conserver des aliments dans de la glace pilée. Mettre une bouteille dans un seau à glace. Mettre de la glace dans une boisson, y mettre des glaçons. Poche à glace, sac rempli de glaçons, qu’on applique sur une partie du corps à des fins thérapeutiques.
3.  Par extension. Préparation à base de lait ou de crème parfumés qu’on fait congeler. Glace à la vanille, au citron, au chocolat. Un cornet de glace. Fabricant, marchand de glaces.
II.
II. Par analogie.
1. Plaque de verre ou de cristal dont on fait des miroirs, des vitrages. Manufacture de glaces. Couler, étamer une glace. Une glace biseautée. Les glaces d’un magasin, ses vitres. Bris de glace. Spécialement. Vitre mobile aux portières d’un véhicule. Lever, baisser la glace d’une automobile.
▪ Désigne également les miroirs de grande dimension et, par extension, tout miroir. Glace de Venise. La galerie des Glaces au château de Versailles. Armoire à glace, voir Armoire. Glace à trois faces. Se regarder dans la glace. Glace sorcière, miroir bombé qui déforme ce qu’il reflète (on dit aussi Miroir de sorcière ou Miroir sorcière).
2.  cuisine. Préparation à base de sucre et de blanc d’œuf, dont on recouvre les gâteaux, les confiseries, etc. En apposition. Sucre glace, sucre réduit en poudre très fine, qu’on utilise pour le glaçage.
3.  joaillerie. Syn. de Givrure.
Voir aussi
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.