En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

foudre

I. FOUDRE

nom
xie siècle, fuldre. Issu, par l’intermédiaire du latin populaire *fulgura, de même sens, du latin classique fulgur, « éclair ».
↪ voir aussi : II. Foudre (n. m.)
I.
I. Nom féminin.
1. Brusque et puissante décharge électrique qui se produit dans l’atmosphère, par temps d’orage, entre deux nuages ou entre un nuage et le sol, et qui se manifeste par un éclair, généralement accompagné de tonnerre. La foudre éclate. La lueur, le fracas de la foudre. Un coup de foudre. Être atteint, renversé, brûlé par la foudre. La foudre est tombée, s’est abattue sur cet arbre. Foudre globulaire ou foudre en boule, masse gazeuse en ignition qui apparaît parfois, après un éclair, sous la forme d’une boule lumineuse en mouvement. Spécialement. Vieilli. Pierre de foudre, petit aérolithe que l’on croyait produit par la chute de la foudre ou tombé du ciel avec elle.
▪ mythologie. L’un des attributs de Zeus ou de Jupiter. Zeus maniant la foudre.
▪ Expr. Il est plus prompt, plus rapide que la foudre. Il va comme la foudre, avec une grande rapidité, avec une extrême impétuosité. C’est un homme qu’on craint comme la foudre. Être comme frappé de la foudre, frappé de stupeur.
▪ Fig. Coup de foudre, anciennement, évènement imprévu et fâcheux frappant soudainement ; au sens moderne, passion amoureuse ressentie dès la première rencontre, ou engouement vif et soudain. Il a eu le coup de foudre pour elle. Avoir un coup de foudre pour un livre, pour une maison.
2.  Au pluriel. Fig. Coups soudains et redoutables servant de châtiment ou marquant une condamnation. Les foudres de l’Éternel, les foudres du souverain se sont abattues sur lui. S’attirer les foudres de la justice. religion catholique. Les foudres de Rome, du Vatican, de l’Église, condamnation fulminée contre une doctrine ou une personne. Par métonymie. Les foudres des censures ecclésiastiques. Encourir les foudres de l’excommunication.
▪ Par affaiblissement. Le plus souvent iron. Grande colère, vifs reproches. Encourir les foudres de son supérieur. Il nous a menacés de ses foudres. Lancer ses foudres contre quelqu’un. Affronter les foudres de quelqu’un, les foudres de sa colère.
▪ Litt. Les foudres de l’éloquence, les raisonnements, les arguments victorieux par lesquels un orateur confond ses adversaires.
II.
II. Nom masculin.
1.  Class. Le feu du ciel.
2. Faisceau d’éclairs, qui figure dans la représentation de Jupiter. Emblème militaire représentant le même faisceau. héraldique. Meuble consistant en un faisceau de flammes d’où jaillissent quatre dards en sautoir. Une aigle tenant un foudre dans ses serres. Foudre ailé, muni sur les côtés d’ailes étendues en fasce.
3.  Loc. Un foudre de guerre, un guerrier redoutable, un chef militaire qui a remporté des victoires éclatantes et rapides. Par litote. Ce n’est pas un foudre de guerre, c’est un poltron.
▪ Par analogie. Un foudre d’éloquence, un grand orateur et, iron., un tribun.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.