exemption

EXEMPTION

Prononciation : (p se prononce) nom féminin
Étymologie : xive siècle. Emprunté du latin exemptio, « action d’ôter », dérivé du supin de eximere (voir Exempt).
1. Dispense, affranchissement. Demander une exemption. Accorder, obtenir une exemption. Il bénéficie d’une exemption d’impôts. Par métonymie. Anciennement. Bulletin donné en récompense à un élève, qui lui permettait de racheter une punition. Spécialement. Marque de domaine : droit canon. Privilège permettant de soustraire, partiellement et selon diverses modalités, une personne, un ordre ou un institut religieux à la juridiction de l’évêque diocésain pour les placer directement sous la protection et l’autorité du souverain pontife.
2.  Vieilli. Le fait d’être préservé, à l’abri d’un mal, physique ou moral. Les stoïciens considéraient l’exemption de trouble comme un bien.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.