culture

CULTURE

nom féminin
Étymologie : xiie siècle, colture, « terre cultivée » ; xve siècle, au sens d’« action d’honorer » ; xviie siècle, « formation de l’esprit par l’éducation ». Emprunté du latin classique cultura, « agriculture ; culture de l’esprit, culte », de cultum, supin de colere. Au sens III, a subi l’influence conjuguée de l’allemand Kultur et de l’anglo-saxon culture.

I.

I. À propos des productions naturelles.
1. Action de cultiver ; amélioration du milieu naturel par un labeur méthodique, en vue d’en tirer des fruits. S’adonner à la culture. En parlant du sol. La culture des terres, des champs. Par métonymie. Au pluriel. Les cultures, les terres cultivées. Une alternance de landes et de cultures. En parlant des plantes. La culture des céréales, des légumes, des fleurs. Les cultures potagères, maraîchères. Dans cette région, la culture de la vigne est traditionnelle. La culture des agrumes, des fruits. Sans complément. La rotation des cultures.
2. Art, manière particulière de cultiver. Grande culture, conduite industriellement sur de vastes étendues. Les pays de grande, de moyenne, de petite culture. Culture de pleine terre, de plein champ. Culture en serre. Culture sous châssis. Culture irriguée, culture sèche. Culture extensive, intensive, voir Extensif et Intensif. Culture hâtée, forcée. Culture spécialisée. Culture familiale. Culture industrielle. Cultures vivrières, dont les produits sont destinés à l’alimentation.
3.  Par analogie. Élevage de certains animaux ou art d’utiliser certaines productions naturelles. Culture des abeilles (vieilli), apiculture. Culture de la soie (vieilli), sériciculture. Spécialement. Perle de culture, perle dont on a provoqué la formation en introduisant un corps étranger à l’intérieur de l’huître.
4.  Marque de domaine : biologie. Culture microbienne, développement voulu et contrôlé de microorganismes placés à une température convenable dans un milieu nutritif favorable. Des cultures microbiennes aux fins d’analyse ou d’étude. Cette culture a révélé la présence de staphylocoques. Culture de cellules, de tissus, qui maintient en vie in vitro des cellules ou des fragments de tissus organiques prélevés sur un être vivant. Bouillon de culture, voir Bouillon.

II.

II. À propos du développement de l’esprit et du corps.
1. Effort personnel et méthodique par lequel une personne tend à accroître ses connaissances et à donner leur meilleur emploi à ses facultés. S’adonner, se consacrer à la culture de son intelligence, de son goût. Développer par la culture ses dons naturels. La mémoire est à la base de toute culture.
2. Ensemble des connaissances qu’on a acquises dans un ou plusieurs domaines. Posséder une bonne culture littéraire, philosophique, scientifique, technologique, artistique, musicale, cinématographique, etc. Culture générale, ensemble de connaissances fondamentales s’étendant sur des domaines variés, histoire, littérature, philosophie, arts, droit, sciences, techniques, etc., et permettant à la fois les associations d’idées et l’exercice du jugement. C’est un homme d’une vaste culture. Un homme sans culture. Il a une solide culture classique, fondée principalement sur les littératures du passé, ce qu’on appelait naguère les humanités. Une culture encyclopédique, étendue et variée. Une culture livresque, telle qu’on l’a acquise par les lectures, mais sans expérience personnelle ni adaptation aux réalités. Une culture d’autodidacte, que l’on s’est faite soi-même, sans être dirigé par des maîtres.
3.  Par analogie. Culture physique, ensemble d’exercices visant au développement harmonieux du corps. Professeur de culture physique. Salle de culture physique.

III.

III. À propos des productions de l’esprit et des valeurs qui les accompagnent.
1. Ensemble des acquis littéraires, artistiques, artisanaux, techniques, scientifiques, des mœurs, des lois, des institutions, des coutumes, des traditions, des modes de pensée et de vie, des comportements et usages de toute nature, des rites, des mythes et des croyances qui constituent le patrimoine collectif et la personnalité d’un pays, d’un peuple ou d’un groupe de peuples, d’une nation. La pluralité des cultures humaines. La culture chinoise. La culture gréco-latine. La culture française, germanique, anglo-saxonne. Cultures régionales. Les cultures précolombiennes. La culture bantoue. La culture occidentale, orientale, africaine. Une culture disparue. Une culture qui ne cesse de s’enrichir. Le problème de la coexistence des cultures.
2. Ensemble des valeurs, des références intellectuelles et artistiques communes à un groupe donné ; état de civilisation d’un groupe humain. Culture populaire. Culture de masse. Permettre l’accès de tous les citoyens à la culture. Spécialement. Ministère de la Culture (ou préférablement Ministère des Affaires culturelles), qui a pour attributions d’assurer la conservation et l’exploitation du patrimoine, d’organiser les enseignements artistiques et de favoriser la création et la diffusion des productions de l’art. Maison de la culture, établissement public ayant pour mission de permettre l’accès du plus grand nombre à la culture et de favoriser la création littéraire et artistique.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.