cultiver

CULTIVER

conjugaison verbe transitif
Étymologie : xiie siècle. Réfection savante de l’ancien français coutiver, « vénérer une divinité, travailler la terre », dérivé du latin populaire *cultivus, lui-même de cultus, participe passé de colere, « cultiver ».
1. Travailler une terre pour la rendre productive. Cultiver un champ. Cultiver son jardin. C’est une terre meuble qui se cultive facilement. Avec pour complément les produits de la terre. Faire pousser. Cultiver la vigne. Cultiver des plantes, des légumes, des fleurs. Absolument. Cultiver sous abri. Cultiver et récolter.
2.  Fig. Former, développer, perfectionner par l’étude et l’exercice. Cultiver son esprit, sa mémoire. Cultiver ses dons. Elle aime le dessin ; c’est un goût qu’il faut cultiver. Pron. Se cultiver par la lecture.
3. S’adonner à une activité avec un intérêt tout particulier. Cultiver les lettres, la poésie. Cultiver la musique, les mathématiques. Péj. Cultiver le mensonge, le mauvais goût, s’y complaire. Cultiver le paradoxe, aimer à contredire les opinions communes.
▪ Dans l’ordre de la vie sociale. Entretenir avec beaucoup de soin. Cultiver sa réputation. Cultiver l’amitié de quelqu’un. Par extension. C’est un homme qu’il est bon de cultiver, c’est une relation à cultiver, c’est une personne dont il faut ménager, entretenir la bienveillance.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.